21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
mercredi, 12 juin 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureSociétéL'Algérien Farid fait le buzz : des médias sont accusés d'exploiter sa...

L’Algérien Farid fait le buzz : des médias sont accusés d’exploiter sa « naïveté »

Publié le

- Publicité -

Société – Certains médias sont accusés d’exploiter la « naïveté » de l’Algérien Farid qui fait le buzz sur les réseaux sociaux. Dzair Daily vous dévoile les dessous de cette histoire, dans la suite de ce numéro du mercredi 8 février 2023. 

De nombreux passages d’un citoyen algérien dénommé Farid au micro des médias font le tour des réseaux sociaux et font le buzz. Après une longue absence, cette personne est réapparue ces derniers temps sur la Toile algérienne. Interrogé sur divers sujets, les médias posant les questions à cet homme ont été accusés par certains activistes et professionnels du même secteur. 

En effet, ces derniers estiment qu’il est sollicité en vue de contribuer à l’augmentation de l’audience des chaînes TV concernées. D’ailleurs, des journalistes ont même lancé un appel à l’Autorité de régulation de l’audiovisuel. Et ce, afin de mettre fin à l’exploitation de la « naïveté » du citoyen algérien. Sachant que ce dernier répond avec spontanéité aux questions des médias. Le quotidien arabophone Awras rapporte l’information.

- Publicité -

Il est utile de noter que Farid n’est pas un spécialiste du domaine. Au contraire, il s’agit d’un simple citoyen qui donne son avis sur différents sujets quotidiennement. En raison de son apparition fréquente à la télévision algérienne, cet Algérien est devenu très populaire. Notamment sur les plateformes de communication. Une histoire qui n’est pas au goût de certains spécialistes. 

L’Algérie Farid fait le buzz : ce spécialiste donne son avis sur cette histoire

D’après la même source, certains professionnels estiment que Farid est devenu « l’objet de moquerie et d’exploitation » de certains affiliés à la presse télévisée. De son côté, le journaliste algérien à Jeune Afrique, Farid Alilat, s’est également exprimé à ce sujet. Et ce, via son compte Facebook.

« Tous les deux ou trois jours, des journalistes spécialisés dans le micro-trottoir convoquent ce garçon – employé dans un dispensaire à Alger – pour lui demander son avis sur tout et n’importe quoi », a-t-il déclaré. 

- Publicité -

Ajoutant « Harragas, foot, vague de froid, canicule, douara, loubia, mondial du Qatar, invasion des criquets, les micro-trottoiristes spécialistes du racolage sollicitent l’expertise de ce pauvre garçon pour faire le buzz ». Il conclut ses propos en disant que « ce traitement indigne –de la traite humaine -auquel se livrent ces chaînes avec ce garçon doit cesser ».

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -