Algérie : Ferhat Aït Ali hausse le ton face aux licenciements abusifs

Emploi en Algérie – Le ministre de l’Industrie a sommé les PDG des groupes industriels ainsi que les institutions relevant de son ministère, de respecter les dispositifs prévus par la réglementation en vigueur, appelant au respect des procédures de gestion des relations de travail.

En effet, selon un communiqué officiel du ministère de l’Industrie et des Mines, le responsable de cette entité, Ferhat Aït Ali Braham en l’occurrence; s’est penché ce 19 avril, sur l’irrespect des procédures de licenciements des employés d’entreprises et organismes relevant des groupes industriels et institutions sous la tutelle du ministère en question. Ainsi, le ministre lance un avertissement aux PDG et responsables de ces organismes; appelant impérativement au respect des procédures de gestion des relations de travail.

« Après avoir reçu plusieurs requêtes, il m’a été donné de constater plusieurs cas de licenciement d’employés d’entreprises et organismes; dont les responsables ne respectent pas les règles et procédures établies par la réglementation en vigueur. »; a déclaré le ministre via le communiqué.

Dans le même sillage, le ministre de l’Industrie a tenu à rappeler aux responsables des organismes; relevant de son autorité que le licenciement professionnel doit être soumis à des critères édictés et prouvés; citant par exemple une erreur ou à un manque de compétence professionnelle. 

« Les raisons des licenciements doivent être réelles et fondées sur des faits objectifs vérifiables; loin de toute impression personnelle vis-à-vis de l’employé ou un quelconque jugement individuel justifiant le licenciement; tout en tenant compte de l’impact de la faute commise par rapport à l’intérêt de l’entreprise »; a-t-il signalé.

De lourdes conséquences guettent ces contrevenants

Concernant les répercussions que risquent les PDG ainsi que les responsables qui ne respectent pas les procédures de gestion des relations de travail; relatives à la non-exécution des instructions liées aux jugements rendus par les tribunaux compétents ainsi que les décisions de l’Inspection Générale du Travail; ordonnant la réintégration de certains travailleurs dans leurs postes de travail, le ministre a été catégorique.

« Face à de telles pratiques, il est nécessaire de remédier immédiatement à cette situation et de veiller; à l’avenir, au respect des procédures de gestion des relations de travail, renforçant le rôle de chacun des organes institués à cet effet »; a avancé Ferhat Aït Ali.

S’agissant des organes auxquels il faisait références; le Comité de Participation et la Commission Paritaire sont concernés en tant qu’instances internes; suivis également de l’Inspection Générale du Travail et des autorités judiciaires compétentes en tant qu’organes portants sur le recours externe.

En conclusion, le ministre de l’Industrie et des Mines a formellement sommé les organes et les instances concernés sur l’extrême nécessité de « mettre en œuvre rapidement le contenu de la présente instruction. »

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes