18.9 C
Alger
18.9 C
Alger
samedi, 13 avril 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : « Les voitures neuves importées ne seront pas hors de...

Algérie : « Les voitures neuves importées ne seront pas hors de prix »

Publié le

- Publicité -

Algérie – Après l’annonce de l’octroi des agréments définitifs aux concessionnaires, les citoyens se posent des questions sur les prix qui seront appliqués sur les voitures neuves importées. C’est à qui nous allons tenter de répondre dans cette édition du mercredi 8 mars 2023.

En effet, le ministre de l’Industrie a annoncé la délivrance de trois (03) agréments définitifs aux concessionnaires pour le lancement de l’importation des véhicules neufs. Il s’agit d’une grande étape qui pourra faire beaucoup de bien au secteur automobile dans le pays qui demeure en stagnation depuis plusieurs années. Cela dit, les citoyens s’interrogent à présent sur les prix de ces voitures neuves importées en Algérie.

Dans le détail, un certain nombre de questions a circulé sur les différentes plateformes des réseaux sociaux. Notamment au sujet des prix après l’annonce de la reprise de l’importation de ces engins à quatre roues. Sachant que les opérations d’importation se feront de façon légale et organisée. Ce qui signifie que les transactions financières et le processus de domiciliation se feront par le biais des banques.

- Publicité -

De ce fait, en observant le taux de change officiel indiqué par la Banque d’Algérie le 7 mars 2023, 1 euro équivaut à 145,74 DA. Tandis que 1 dollar équivaut à 136,07 dinars. Quant au taux de change de la monnaie nationale face à l’euro sur le marché parallèle, il est à 223,5 DA pour 1 euro. Ce qui signifie qu’un billet de 100 euros s’échange contre 22.350 DA. Alors qu’un billet de 100 dollars s’élevait à 21.000 DA.

Algérie : les voitures importées facturées sur cette base

Selon ces données, les voitures importées des marques Fiat, Opel et JAC seront donc facturées sur la base du taux officiel de la monnaie nationale. Ce qui aura un impact direct sur le prix final de la voiture dans les showrooms. D’autant plus que les opérations d’importation se font par le biais d’achats groupés après négociation avec les usines. Ce qui permet de les obtenir à des prix préférentiels différents des achats individuels.

Par ailleurs, les lois et textes réglementaires imposent plusieurs redevances et droits sur les voitures importées. Ces taxes font donc partie du prix final du véhicule au moment de l’achat. Cela, en plus de la marge bénéficiaire. Celle imposée par le concessionnaire. C’est du moins ce qui a été rapporté par le quotidien Echorouk.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -