18.9 C
Alger
18.9 C
Alger
jeudi, 22 février 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileImportation et construction automobiles en Algérie : le nombre global de véhicules...

Importation et construction automobiles en Algérie : le nombre global de véhicules attendu en 2023

Publié le

- Publicité -

Algérie – Entre importation et construction automobiles, le nombre global de véhicules attendu en 2023 serait rapporté dans cette nouvelle édition. Apprenez tout, ce mercredi 8 mars 2023.

Du nouveau au sujet de l’importation et la construction automobiles en Algérie. En effet, le marché automobile algérien devrait bientôt voir le jour après une longue période de suspension. L’importation des voitures neuves, des véhicules d’occasion de moins de 3 ans et la fabrication automobile participeront à relancer le secteur. 

Entre voitures importées et fabriquées localement, les compagnies d’assurance s’attendent à un nombre global estimé à 80.000 véhicules au cours de l’année 2023. Ainsi, le chiffre d’affaires du secteur de l’assurance serait relancé de 15 %. Notons, dans ce contexte, que le pôle assurance automobile a perdu plus de 450 milliards. Soit entre 2019 et 2022. Et pour cause, la rareté des voitures. 

- Publicité -

En effet, Hassen Khelifati, vice-président du CREA et PDG d’Alliance Assurances, la relance du secteur automobile participe à relancer la situation financière des sociétés d’assurances. Sachant que celles-ci ont fait face à des difficultés majeures au cours des dernières années. C’est du moins ce qu’a rapporté le quotidien arabophone Echorouk dans son édition. 

Importation et construction automobiles en Algérie : Hassen Khelifati explique

Au fait, le même responsable a indiqué que l’assurance propose plusieurs produits pour satisfaire les clients des voitures importées et d’occasion de moins de 3 ans. Ainsi que des voitures fabriquées localement, qui seront disponibles dès l’année en cours. Affirmant qu’il prévoit l’entrée d’environ 80.000 voitures de tous les modèles sur le marché algérien.

Par ailleurs, l’intervenant a appelé à l’augmentation des tarifs de l’assurance responsabilité civile automobile. Faisant savoir que ce prix reste très faible par rapport à l’indemnisation des concessionnaires. Ajoutant que la compagnie d’assurance paie 7,6 dinars pour chaque dinar qu’elle reçoit en tant que souscription, à titre d’indemnisation des accidents, ce qui entraîne de lourdes charges financières.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -