Algérie : une voiture Peugeot 504 vendue à 160 millions !

Automobile – À la lumière de la suspension de l’importation de voitures neuves, les prix des véhicules d’occasion ont explosé. C’est à l’image d’une voiture Peugeot 504 qui s’est vendue en Algérie au prix de 160 millions de centimes. On vous relate plus de détails ce mardi 12 octobre 2021.

La flambée des prix des voitures usagées se poursuit dans notre pays. Cela en raison du déséquilibre entre l’offre et la demande. La suspension de l’importation et l’arrêt de l’activité des usines ont littéralement fait grimper les prix sur le marché national. C’est le cas notamment d’une voiture Peugeot 504 qui a été cédée en Algérie, au prix de 160 millions. Ce qui n’est pas raisonnable, vu l’ancienneté dudit véhicule.

Effectivement, rien ne va plus sur le marché automobile national. La faible offre a fait multiplier par deux, voire trois, les tarifs des véhicules. Des voitures, ayant plus de 20 ans de circulation, se vendent à des prix exorbitants dépassant le prix initial. En effet, la règle de marché veut qu’au fur et à mesure qu’un véhicule avale des kilomètres et vieillit, sa cote diminue. Or, en Algérie, cette règle est frappée de caducité.

Algérie : les prix des voitures Renault et Mercedes sur le marché d’occasion

On donne en exemple la voiture Peugeot 504 d’origine européenne, immatriculée 1982. Celle-ci a donc circulé 91.000 Km et a été proposée au prix de 160 millions de centimes. C’est ce que confirme son propriétaire interrogé par le média arabophone Ennahar TV. Il en va de même pour un ancien modèle de la marque Mercedes Benz qui date de l’année 1996, ayant roulé 190.000 Km. Celle-ci coûterait 190 millions.

Sachant que le vendeur a refusé de se séparer de son bien contre le montant généreux de 182 millions de centimes. Un chiffre qui n’est pas très loin du prix demandé. Cette hausse spectaculaire des prix des voitures d’occasion est constatée également sur les sites Web d’achat et de vente en ligne. À titre d’illustration, on cite la voiture Renault Mégane de l’année 1997. Cette dernière s’affiche au prix de 80 millions. Ce qui reste onéreux, pour une voiture de 25 ans.

Pour rappel, le gouvernement a donné le feu vert pour la reprise de l’importation de voitures d’occasion de moins de trois ans. En effet, dans l’optique d’éclore la crise régnant dans le secteur automobile, le PLF 2022 autorise cette opération. Néanmoins, les importateurs devront s’acquitter d’une taxe fiscale égale à celle appliquée aux véhicules neufs.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes