Assurance automobile en Algérie : pas de réduction de plus de 50%

Algérie – Le PDG de la Société algérienne des Assurances (SAA), Nacer Sais, a dévoilé que les compagnies d’assurance ne peuvent pas accorder de réduction de plus de 50% sur le service automobile.

En marge du lancement de la nouvelle plateforme électronique de la Société algérienne des Assurances (SAA), son président directeur général, Nacer Sais, s’est exprimé. Au fait, il a révélé que la réduction appliquée sur l’assurance automobile ne va pas dépasser les 50% en Algérie. C’est du moins ce qu’a rapporté Ennahar, ce mercredi 13 octobre 2021.

En donnant plus de détails, le locuteur a précisé qu’un protocole sous la tutelle du ministère des Finances a été approuvé par les différentes compagnies d’assurance. Celui-ci interdit à ces entreprises d’accorder des rabais sur l’assurance voiture qui vont au-delà du taux de 50%.

En sus, l’intervenant a également tenu à souligner que ce marché subit une vraie pression en termes des baisses de prix accordées. D’autant plus que la concurrence a cassé tous les records. Ce qui a conduit les propriétaires de ces compagnies à se disputer les parts de marché en cassant les tarifs.

Assurance automobile en Algérie : les compagnies se trouvent face à un vrai dilemme

En effet, gagner des parts de marché et se permettre d’acquérir de nouveaux clients peut représenter dans certains cas un vrai dilemme. En particulier, dans le cas où le marché regorge de concurrence et pour se faire une place il faut aller au-delà de certaines règles et standards.

Dans ce sens, au vu des taux de réduction assez importants. Ceux qui peuvent parfois aller jusqu’à 90% dans le secteur de l’assurance automobile, les autorités compétentes ont décidé de réagir. Cela, en plafonnant ces taux à 50% maximum et en faisant signer ces compagnies un protocole.

Au fait, le premier responsable de la SAA s’est prononcé à ce sujet. Il a indiqué que tous les opérateurs dans ce secteur ont conscience que si on arrive pas à mettre fin à ce processus de discrimination par les prix, leurs entreprises rencontreront de vrais problèmes. Il a également précisé que le protocole mis en place ne fixe en aucun cas les prix.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes