Société

Algérie : Tebaibia recommande un confinement pour l’Aïd El Adha

1
Algérie confinement Aïd Adha
S'abonner :

Algérie – Le professeur Amar Tebaibia recommande un confinement d’une semaine pour réduire les risques de propagation du Coronavirus pendant l’Aïd El Adha. 

En effet, Le chef de service de médecine interne à l’hôpital de Birtraria à Alger; le Pr. Tebaibia, conseille les autorités locales d’appliquer un confinement d’une durée d’une semaine pour éviter notamment les déplacements inter-wilaya. Il proscrit également les visites familiales et les regroupements surtout pendant l’Aïd El Adha, a indiqué le site francophone Algérie 360°.

Le professeur attend aussi, plus de prudence des citoyens algériens; « On espère que nos concitoyens comprennent l’importance de ce message et fassent preuve de responsabilité pour briser la chaîne de transmission.» a-t-il déclaré.  

Sachant que le bilan des cas de contaminations de ces derniers mois ne cessent de s’accroître. Des chiffres que les experts de la santé trouvent inquiétants jusqu’à redouter une plus grande vague de propagation après l’Aïd El Adha. Effectivement, la célébration de l’Aïd El Adha, notamment le rite sacrificiel en lui-même reste un danger pour la population, selon Pr.Tebaibia « le prix à payer risque d’être fort à cause du comportement irresponsable de certains citoyens. », rapporte la même source.

En outre, le Pr. Tebaibia s’est également exprimé sur la situation sanitaire en Algérie. Selon lui, il existe trois catégories de malades, qui sont départagés selon leur âge, et antécédents médicaux. La première catégorie est la plus considérable; elle représente 80% des contaminations et présente de légers symptômes à modérés; la deuxième est un peu plus à risque, elle nécessite un traitement plus adéquat et  représente 15%; la dernière est la plus sujette aux décès et elle représente de 04% jusqu’à 05% des contaminations. 

Aid El Adha 2020 dans des circonstances particulières 

La fête religieuse de cette année risque de rester graver assez longtemps dans la mémoire des fidèles, et pour cause, elle se fera dans des conditions exceptionnelles jamais observées auparavant, rapporte Algérie Éco.

Prévue pour le 31 juillet 2020, la célébration de l’Aïd El Adha a suscité beaucoup de controverse; notamment quand les médecins ont conseillé aux citoyens de ne pas effectuer le rite sacrificiel. Et ce, pour éviter les regroupements des enfants et des adultes autours du mouton au risque d’accentuer les risques de contaminations, a indiqué la même source. 

Néanmoins, certains Algériens affirment que même le prix du mouton est inaccessible pour les classes moyennes et démunies, surtout en cette période de crise économique. D’autant plus que le goût n’y est pas, sans la présence des familles et des proches, la fête censée apporter union et partage va passer sous silence. 

Article recommandé :  Aïd El Adha en Algérie : Vente et achat des moutons en ligne sur Skindar

Algérie : Baisse du taux du Dinar pour éliminer le Square (marché noir) ?

Article précédent

France : Les contraintes pour renouveler le titre de séjour se multiplient

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. Aid El Adha , tout comme l’Aid El Fitr ainsi que le ramadhan sans tarawih , ne pas oublier le Hadj , furent des événements religieux de premier ordre qui subissent les conséquences d’une crise sanitaire dont dépend la vie des humains. Dieu le tout puissant , accorde sa miséricorde à tous ceux qui , dans de telles conditions , n’accomplissent pas leurs devoirs religieux . C’est ainsi que l’annulation du sacrifice du mouton peut être admis par le tout puissant . Quant au confinement , il peut être dicté pour deux jours avant l’Aid et trois jours après l’Aid . Il s’agit d’éviter tous les regroupements sans distanciation , ainsi que les ambrassades , Dieu vous le pardonne.

Comments are closed.