Algérie : Le prix de ces marques de voitures d’occasion a flambé

Algérie – Dans le cadre de la crise sanitaire qui se profile ces derniers mois. Le marché des voitures d’occasion a flambé, on vous présente le nouveau prix de certaines marques de ces voitures en Algérie.

En effet, la pandémie du Coronavirus a impacté la situation sanitaire en plus d’avoir des conséquences économiques considérables. Aujourd’hui, le prix des voitures d’occasion s’est vu croître de prés de 300.000 Da pour certains véhicules en Algérie. Le pire est que cette hausse concerne les marques étrangères qui sont demandées pour leur qualité et leur puissance au même titre que les anciens modèles de voitures.

De ce fait, certains spécialistes estiment que cette flambée des prix revient au décalage entre l’offre et la demande, qui est survenu suite à l’indisponibilité des voitures neuves en Algérie. C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien arabophone El Bilad.

Pour illustrer les faits, nous avons rapporté les nouveaux prix de quelques marques de véhicules qui ont connu une augmentation conséquente sur leur valeur monétaire. Le quotidien arabophone a cité La Renault Symbol qui coute dorénavant 1.650.000 Da. La nouvelle Kia Picanto pour sa part monte en flèche. Car son prix atteint les 1.500.000 Da, contre 1.400.000 Da il y a quelques mois de ça.

La même source a évoqué le prix d’une Peugeot 207 diesel immatriculé 2013. Le véhicule en question se vends à 1.620.000 Da sur un site spécialisé de vente de voitures.

Les raisons de la hausse des prix des voitures selon un spécialiste 

La décision d’importer les voitures de moins de 3 ans a causé une grande confusion et se trouve pour le moment suspendu. Et ce, après la décision du ministre de l’Industrie et des mines, Ferhat Aït Ali. Il a déclaré que le gouvernement n’était pas intéressé à importer des voitures en mauvais état. En plus de la volonté d’abstinence de l’état algérien à soutenir le marché parallèle de la devise

Et c’est dans ce contexte que l’expert en automobile, Faycal Benaoum s’est confié. Car il estime pour sa part que la hausse des prix des voitures avait plusieurs raisons. Et la grande confusion entourée de la décision d’importer les voitures de moins de 3 ans est l’une d’elles, rapporte le quotidien arabophone. 

Le spécialiste a également parlé d’une absence totale de stratégie pour réglementer les prix des voitures d’occasion. Cette dernière représente également une des principales raisons de cette flambée des prix. Faycal Benaoum a ajouté que le resserrement de l’offre a aussi contribué en grande partie à créer cette crise. Car le marché est continuellement soumis à la loi de l’offre et la demande, selon les propos du spécialiste rapportés du quotidien arabophone. 

Contenu sponsorisé :

Articles récents

Articles connexes

Contenu protégé !