21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
mardi, 21 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Port du masque obligatoire, même à l’intérieur des voitures

Algérie : Port du masque obligatoire, même à l’intérieur des voitures

Publié le

- Publicité -

Algérie – Désormais, le masque de protection n’est pas moins exigé; pour les automobilistes et leurs passagers que la ceinture de sécurité. Le port du masque est dorénavant obligatoire. A bord des véhicules, tout le monde est censé être doté d’une bavette; sous crainte de peines pour « délit de mise en péril de la vie et de l’intégrité physique d’autrui ».

Le port de masque est obligatoire en Algérie, dans les espaces publiques et les administrations, dans la rue, sur les lieux de travail. Bref, dans tous les endroits ouverts au grand public, mais pas seulement ! L’obligation de l’usage de la bavette est imposée même aux conducteurs et passagers à bord des véhicules automobiles.

Le procureur général près la Cour de Constantine, Lotfi Boudjemâa; a expliqué tout cela lors d’une conférence de presse tenue lundi 1er juin et rapportée par l’APS. L’obligation; venue dans le cadre des décrets et arrêtés édictés contre la pandémie; concerne les mineurs au même titre que les adultes.

- Publicité -

En outre et selon les mêmes propos; « le non-respect du décret exécutif rendant obligatoire le port de masque de protection contre le coronavirus est une infraction qui, conformément au code pénal, peut être érigé en délit. Ce dernier consiste en « la mise en péril de la vie et de l’intégrité physique d’autrui […] entraînant des peines d’emprisonnement et des amendes financières ».

Port du masque obligatoire dans les voitures : De la prison pour les contrevenants

Les amendes et l’emprisonnement sont en effet prévus par le code pénal, pour « violation délibérée et manifeste d’une obligation de prudence ou de sécurité édictée par la loi ou le règlement, expose directement la vie d’autrui ou son intégrité physique à un danger ».

L’homme de loi a donc évoqué le l’aspect coercitif. D’ailleurs celui-ci a été l’objet sur lequel s’est axée sa sortie médiatique. Il a dans ce sillage expliqué que les contrevenants à la mesure relative au port du masque dans les voitures; « sont punis d’une amende de 10.000 à 20.000 DA et peuvent l’être, en outre, de l’emprisonnement pendant trois (3) jours au plus ».

- Publicité -

Il convient de rappeler que le port de masque de protection contre le Coronavirus; a été rendue obligatoire pour la première fois chez nous le 24 mai dernier. La mesure a été préconisée par les experts et les spécialiste et le ministère de la Santé dirigé par Benbouzid a jugé de son indispensabilité.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -