AccueilActualitéAlgérieLa situation du Coronavirus en Algérie « en nette amélioration »

La situation du Coronavirus en Algérie « en nette amélioration »

Algérie – Le DG de l’Institut Pasteur d’Alger, Fawzi Derrar, se veut rassurant quant à l’évolution épidémiologique du Coronavirus, Covid-19. Selon lui, « la situation sanitaire est en nette amélioration ».

En effet, le Directeur Général de l’Institut Pasteur d’Alger, Dr. Fawzi Derrar, a annoncé ce 1er juin, de bonnes nouvelles concernant l’évolution du Coronavirus en Algérie. « On observe une diminution du nombre de cas. Sur le plan général, on voit une stabilisation positive », a-t-il fait savoir, selon ce qu’a rapporté le média électronique TSA.

Concernant les chiffres sur l’évolution de la contagion en Algérie, le DG de l’IPA a affirmé « qu’au niveau du laboratoire, la proportion des échantillons positifs est en diminution ». Ce taux est ainsi passé de 45%-50%, il y a un mois, à un pourcentage positif de 25%, ces derniers jours, a-t-il dévoilé. Un constat objectif qui démontre que l’Algérie est dans la voie d’une disparition de la pandémie. 

Se voulant rassurant, Derrar a expliqué qu’à l’échelle nationale « la fin est proche ». Selon ses dires, la situation endémique pourrait bientôt se situer au niveau de 10%; comme cela se voit dans les épidémies d’infections respiratoires. Bien qu’il y ait toujours de nouveaux cas détectés, actuellement, l’Algérie est en phase de descente, a-t-il rassuré, en ajoutant que cette phase est « annonciatrice d’une baisse de la circulation virale ».

« Il est impératif de respecter les mesures de prévention »

Pour que cette baisse dure le plus longtemps possible, Fawzi Derrar estime qu’il est nécessaire de maintenir les processus liés aux mesures de prévention, dont le port de masque de protection et le respect des gestes barrières; particulièrement la distanciation sociale (physique). Rappelons d’ailleurs que le port du masque est obligatoire en Algérie depuis le 24 mai dernier

Évoquant le dépistage du Coronavirus, l’intervenant a avancé que depuis l’apparition du premier cas infecté par le Coronavirus, « 30.000 tests ont été effectués sur l’ensemble du territoire national ». Il a confié qu’environ 1.000 à 1.500 tests de dépistage sont réalisés par jour sur l’ensemble des cas. Pour lui, ces chiffres « reflètent réellement » la circulation du virus en Algérie. 

S’agissant du déconfinement en Algérie, le responsable de l’Institut Pasteur Algérie est resté neutre et sceptique. Cette décision est, selon lui, une équation qui dépend essentiellement du respect des dispositifs d’hygiène et de prévention sanitaire, recommandés par les autorités publiques concernées. Il estime à ce propose, que le ministère de la Santé et la Commission scientifique chargée du suivi et de l’évolution de l’épidémie dans le pays, sont les plus aptes à décider ou non, de la levée du confinement en Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici