France : Vers la régularisation des sans-papiers Algériens face au Coronavirus ?

Algérie/France – Quatorze députés français ont demandé la régularisation provisoire des sans-papiers, dont les clandestins Algériens, dans le cadre de la prévention contre la propagation du Coronavirus dans l’Hexagone.

En effet le 02 avril dernier, un groupe de députés de l’Assemblée Nationale française, appartenant à différents partis politiques, ont lancé un appel pour régulariser temporairement les immigrants en situation irrégulière, dont les Algériens; ayant fait une demande d’obtention de titre de séjour. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la dissémination du Covid-19 en France.

Selon le quotidien Liberté, François-Michel Lambert du groupe Libertés et Territoires (Mouvement écologiste) à l’Assemblée nationale française, avait déjà proposé cette action, qui selon lui est « une question de vie ou de mort ». Ainsi, il a été soutenu par quatorze parlementaires. Parmi eux, des représentants de l’aile gauche de LREM de Macron, dont deux ex-LREM qui ont également apporté leurs signatures; au même titre que des élus du Parti Socialiste (PS), du Parti Communiste (PC) et du Mouvement des Insoumis (LFI); précise la même source.

« Nous demandons solennellement au gouvernement français de prendre les mêmes mesures que le gouvernement portugais », mentionne ladite lettre des parlementaires français. La pétition table sur la régularisation des immigrants irréguliers, dont beaucoup de clandestins Algériens, afin de leur assurer l’octroi « des mêmes droits » d’accès relatifs aux soins et aux aides financières accordés à leurs citoyens; s’inscrivant en faveur de l’intérêt collectif. 

La dur quotidien des « harraga » Algériens en temps de confinement

Les représentants français, ont donné l’exemple d’un autre État membre de l’UE, à savoir le Portugal, qui a décidé de régulariser temporairement, les sans-papiers, et ce, durant l’état d’urgence sanitaire actuel; dans le but de freiner la propagation du Coronavirus. L’initiative a été amorcée du fait que les immigrés clandestins, sans traitement; exposent toute la communauté aux risques de progression de l’épidémie, déjà actuellement mal contrôlée.

La régression drastique de l’activité économique en France pays, causée par le confinement, a entraîné plusieurs clandestins Algériens vers la perte de leur gagne-pain. Ces derniers redoutent leur présence sur les lieux de distribution des colis alimentaires, par peur d’être démasqués et interpellés par la police; a indiqué l’association humanitaire et d’aide aux migrants, le Secours catholique, cité par le même média.

Les signataires n’ont pas clarifié le sort des sans-papiers, dont les Algériens, après la fin de la pandémie du Covid-19, ce qui représente un risque d’expulsion immédiatement après l’éradication de l’épidémie. Notons, que les immigrés clandestins (Algériens) en France; comme dans d’autres pays européens, sont privés de nombreux services dont bénéficient les citoyens de ces pays, notamment les soins de santé.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes