9.9 C
Alger
9.9 C
Alger
dimanche, 3 mars 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieCoronavirus : L’Algérie a dépassé le pic de l’épidémie, selon un épidémiologiste

Coronavirus : L’Algérie a dépassé le pic de l’épidémie, selon un épidémiologiste

Publié le

- Publicité -

Algérie – Selon le professeur Mohamed Belhocine, le pic de l’épidémie du Coronavirus est dépassé en Algérie; estimant que les dernières données semblent stables par rapport au début de la contagion.

En effet, membre de la commission du suivi de l’évolution de l’épidémie du Coronavirus en Algérie et conseiller international de la santé publique, l’épidémiologiste Mohamed Belhocine, a indiqué le 15 avril, lors de son passage à la Radio Chaîne 3, que les derniers bilans ont démontré que le pic de l’épidémie est dépassé en Algérie.

« Les données relatives au nombre de contaminations par Coronavirus et au nombre de décès en Algérie laissent croire à une éventuelle stabilité dans la courbe, et c’est ce qui fait dire qu’en effet, l’ascension de l’épidémie aurait été dépasser et serait entrée dans la phase descendante de la propagation du virus »; a déclaré le professeur.

- Publicité -

Dans ce sens, l’épidémiologiste a expliqué que ce constat a été déduit en se basant sur un certain nombre d’indicateurs positifs récemment enregistrés, notamment la diminution du nombre de décès ainsi que la baisse du nombre de cas graves. Sans oublier le maintien du contrôle de la situation contrairement à certains pays où les unités médicales concernées ont été dépasser subissant une forte pression; à savoir en Italie, en France et en Espagne, a-t-il rappelé.

Le professeur met en garde contre le risque d’une « 2ème vague »

Il faut dire que même l’OMS n’est pas encore fixée en termes de seconde vague ni en termes de durée de la pandémie. Ainsi, il est nécessaire de prendre avec précaution ce constat et d’attendre les prochaines statistiques.

Selon le professeur Mohamed Belhocine, les données qui arriveront dans les jours à venir; aideront les autorités sanitaires à faire une lecture correcte et connaître l’évolution de la courbe du virus dans le pays, car avec le Covid-19; « nous ne pouvons jamais être sûr, seul le temps nous le dira »; a averti l’intervenant.

- Publicité -

D’autre part, Dr. Belhocine a tenu à mettre en garde contre un risque de deuxième vague de propagation de l’épidémie; qui survient généralement après le déconfinement et la levée des mesures de prévention. Il a rappelé dans ce sens le scénario qui s’est produit avec le SRAS-CoV et le MERS-CoV; recommandant la nécessité d’étudier attentivement les mesures à prendre avant la levée du confinement et cela pour éviter la deuxième vague de dissémination du virus en Algérie.

Vers une « nouvelle vague » durant le mois de Ramadan ?

Pour sa part, le professeur Ryad Mehyaoui; également membre du comité scientifique et du suivi de l’évolution du Coronavirus en Algérie a fait savoir au quotidien national Le Soir d’Algérie; qu’un nouveau pic de l’épidémie pourrait avoir lieu, selon lui; vers la troisième semaine du mois d’avril entre le 20 et 24; coïncidant avec le début du mois sacré de Ramadan.

Selon lui, le nombre de contaminations augmente d’une façon constante; mais la situation n’est pas alarmante en Algérie. Toutefois, il est impossible de se baser sur « des déductions mathématiques »; car dans le domaine de la science et précisément la médecine, il est difficile d’avancer des chiffres car la situation n’obéit pas à la logique du modèle des mathématiques; a-t-il expliqué.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -