AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : la crise de l’huile de table de retour de nouveau...

Algérie : la crise de l’huile de table de retour de nouveau ?

Algérie – Les images de file d’attente à la recherche de l’huile de table ont commencé à se répandre sur les réseaux sociaux, serait-ce le retour d’une nouvelle crise ? C’est ce qu’on va tenter de savoir aujourd’hui, ce 27 décembre 2021.

L’Organisation algérienne pour la défense du consommateur, Himayatec, s’est plainte de nouveaux signes d’émergence d’une nouvelle crise d’huile de table en Algérie. En attribuant cette affaire à des spéculateurs devenus maîtres des prix en favorisant la rareté de ces produits alimentaires sur le marché.

Dans ce sens, le bureau de l’organisation à Tiaret en Algérie a expliqué que certains commerçants promeuvent la pénurie de l’huile de table jusqu’à ce qu’elle devienne une réelle crise pour le consommateur. C’est à l’image de l’anarchie qui a régné dans le domaine commercial dernièrement.

Par la suite, Himayatec a rapporté les déclarations des détaillants. Alors, ces vendeurs en Algérie ont confirmé qu’ils font face à la vente conditionnelle de l’huile de table. Mais également, d’autres produits par les grossistes alimentaires locaux. Par conséquent, la tutelle a appelé les détaillants et le ministère du Commerce à agir rapidement pour régler ce problème.

Les consommateurs en Algérie font-t-ils face à une nouvelle pénurie d’huile de table?

« Il semble que les crises ne veuillent s’arrêter en Algérie », c’est ainsi que l’organisation a dénoncé la spéculation de l’huile de table sur Facebook. En poursuivant « quand est-ce que notre pays sortira de l’emprise des spéculateurs ? ». D’ailleurs, on se demande s’il y a des mécanismes réels et judicieux pour éliminer de tels abus. Notamment, face à l’insécurité alimentaire que subit le consommateur algérien.

algérie huile table crise

Sur les réseaux sociaux, on se plaint encore du grand manque d’huile de table en Algérie, décrivant la situation comme une vraie crise. Dans ce sens, les doléances des usagers se multiplient à travers des pages qui représentent quelques wilayas du pays. Tenant le même discours, le message dénonciateur est diffusé avec les mêmes textes en changeant que le nom de la wilaya.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes