Algérie : comment choisir un bon mouton de l’Aïd El Adha ? Un expert dit tout (vidéo)

Algérie – L’Aïd El-Adha approche à grands pas, les citoyens n’ayant pas encore acheté leur mouton seront ravis, ils apprendront comment choisir un bon mouton grâce aux conseils de cet expert. Tous les détails sont dans la suite de cet article du 20 juin 2022. 

En effet, un expert en bétail livre tous ces secrets pour mieux choisir son mouton de l’Aïd El-Adha en Algérie. À moins d’un mois de la fête du sacrifice, nombre d’Algériens n’ont pas encore acheté leurs moutons. Certains par manque de moyens, d’autres par manque d’expérience et par peur de se faire arnaquer. La suite de cet article sera donc d’une grande aide pour les retardataires. 

Ainsi, dans un premier temps, l’expert explique au micro de DZ News TV qu’il faut veiller à ce que la bête ait un bon aspect général. C’est à dire qu’elle n’ait pas de jambe cassée, d’abcès quelque part ou de malformation quelconque. Pour vérifier que la bête est bien portante, il suffit de la toucher au niveau du dos. En passant la main on peut aisément se rendre compte de la corpulence du mouton.

Dans le détail, si l’on palpe les os du mouton, cela voudra dire qu’il est très chétif et ne fournira pas beaucoup de viande. Si au contraire on touche une couche épaisse de peau, cela voudra dire que le mouton sera très gras. L’idéal serait donc de palper une couche moyenne de viande au niveau du dos du mouton, pour être sûr qu’il ne sera pas trop gras.

Aïd El- Adha 2022 : les conseils pour bien choisir son mouton

Par ailleurs, le même intervenant a insisté sur l’importance de l’alimentation des bêtes sacrificielles. Il expliquera que lorsque les bêtes consomment les aliments adéquats, il en ressort une viande de très bonne qualité. Tandis que lorsqu’ils sont gavés avec du pain, ou de la nourriture pour les poules, ils grossissent mais ne seront pas bons à la consommation.

En outre, un autre spécialiste a mis en garde contre certaines maladies que peuvent contracter les moutons. Ces maladies peuvent être extrêmement contagieuses et contaminer tout un troupeau. D’ailleurs, les bêtes malades doivent systématiquement être isolées des autres. À cet égard, et pour s’assurer de passer une bonne fête de l’Aïd, il faudra bien vérifier que le mouton ne présente aucun signe de maladies apparent.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes