Algérie : L’incroyable histoire d’une Algérienne, championne de Kung-Fu

Algérie – Plus qu’une championne d’Algérie de Kung-Fu, une guerrière en arts martiaux. Saidi nous transperce le cœur avec l’histoire de sa vie

Depuis sa tendre enfance Yasmine Saidi, est débordée d’énergie et se bagarrait souvent à titre amical avec ses amis du quartier. Une fois arrivée à l’âge adulte, la championne d’Algérie en Kung-Fu, se rend compte qu’il faut investir cette dynamique et énergie en un sport de combat. 

Évidemment, la championne d’Algérie en Kung-fu, n’a pas manqué de souligner que sa source de motivation avait notamment relation avec les divers films de combat qu’elle suivait depuis sa tendre enfance. Surtout ceux, de Jet Li et Van Damme. Mais sa plus grande idole était sa grand-mère. 

Ancienne militante et résistante de la guerre d’Algérie, la grand-mère de Yasmine Saidi a inculqué à sa petite-fille l’esprit combatif, le courage et l’endurance. Pas étonnant qu’avec ces bases d’éducation, la championne continue de cumuler des prix et des titres prodigieux depuis qu’elle s’est lancée dans cet univers sportif depuis 2005. 

Yasmine Saidi : Une inimitable et imbattable experte du Sanchou

Ayant débuté à l’âge de 4 ans les arts martiaux : le Taolu et le Sanda. Yasmine a décidé par la suite de faire carrière dans le Sanshou, communément appelé Sanda. Un sport de combat chinois particulier, disposant d’un profil de boxe. Ce dernier apprend à ses pratiquants les diverses techniques de défense sous une multitude de répliques et techniques. 

Ainsi, depuis l’an 2005, la championne de la boxe chinoise ne s’est jamais détrônée de la première place à l’échelle nationale; mais pas que. Avec sa participation dans d’innombrables forums et tournois internationaux et locaux,  Yasmine a recueilli le titre de championnat Arabe six (6) fois. De plus, elle a été nommée championne d’Afrique à deux (2) reprise et a pu décrocher la troisième place du podium au championnat du monde.

Un parcours impeccable et remarquable, alimenté par la bonne volonté, le courage, la discipline, la rigueur et la motivation; le tout incorporé à une immense dose d’amour patriotique.  

Sous ces airs d’une dure à cuire se trouve un cœur de maman en or

L’incroyable jeune femme âgée de 26 se confie aux médias en exprimant l’inconditionnel amour qu’elle porte à son jeune garçon; qui en dépit de son âge commence à s’imprégner de sa mère en héritant de sa passion. 

En effet, la gagnante a dévoilé lors d’un bref reportage édité spécialement à son honneur; son souhait de remettre le flambeau à son petit garçon. La professionnelle du Kung-Fu a même démontré un petit aperçu des entraînements qu’elle exerce en compagnie de son fils.

Une excellente façon pour graver dans son âme la véritable notion de discipline qui jaillit de cet impressionnant art combatif.   

https://www.facebook.com/ajplusfrancais/videos/706700906727195/

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes