Acheter un terrain en Algérie : voici quelques conseils pour faire le bon choix

Vous désirez acheter un lot de terrain en Algérie, mais vous ne savez pas sur quelle base effectuer votre choix ? Ne vous souciez plus, Dzair Daily vous dévoile tous les secrets nécessaires pour cela. 

L’achat d’un terrain en Algérie est un projet crucial et fondamental, il est donc nécessaire d’effectuer le bon choix. Et pour acquérir un bien immobilier, vous devez respecter et suivre un ensemble d’étapes bien déterminé. Vous devez, avant tout, demander le titre de propriété du terrain et attester au cadastre que c’est l’immeuble souhaité.

Il faut également s’assurer de l’enregistrement et de la publication du titre de propriété au niveau de la conservation foncière. Si le terrain se situe dans une zone cadastrée, vous devez inspecter la présence d’un livret foncier. Celui-ci fournit les informations sur le critère urbanisable ou agricole du terrain. Cependant, il faudrait passer au travers l’achat d’un terrain n’ayant pas une preuve de propriété valable.

Le piège dans lequel vous ne devez pas tomber est l’achat d’un terrain avec une décision de la mairie. Pour cause, elle n’est pas valable. En plus de s’éloigner d’un achat par promesse de vente et d’abandon. Dans le cas d’un bien déjà bâti, revendiquez un certificat de conformité. Outre ces documents, il est aussi primordial de confirmer l’aspect constructible du terrain.

L’achat d’un terrain : faire l’état des lieux

Pour rappel, la vérification en question se fait en consultant le Plan d’Occupation du Sol (POS). Tout terrain urbanisable n’implique pas une possibilité de construction, puisqu’il peut être une zone non-aedificandi. Plus précisément, il pourrait être dédié au passage des canalisations de gaz, d’AEP, des eaux usées ou autres. L’acheteur doit, en plus, se renseigner sur la viabilisation du terrain.

En d’autres termes, le bureau d’étude technique devrait prévoir les voies d’accès sur le plan de lotissement. Notamment, l’alimentation en AEP, le raccordement au réseau d’évacuation d’eaux usées, le gaz et l’électricité. Il faut savoir que le POS démarque des réserves foncières consacrées aux équipements publics et aux espaces verts. Si vous croyez qu’en apprenant tout ça peut vous épargner des pièges, la réponse est non !

En effet, certains propriétaires de ce genre de terrain tentent de liquider leur bien au premier venu. Alors, il faut faire attention pour ne pas se faire avoir. Vous devez vérifier la surface du terrain, car la superficie mentionnée sur le plan ou actes est inférieure à la réalité. Évitez la vente en indivision, car si vous achetez une partie du terrain, un autre achetant le reste peut réclamer sa part dans la vôtre et vice-versa.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes