Vols/voyages maritimes en Algérie : Baisse de 75% de voyages en 2020

Algérie – Une chute spectaculaire de prés de 75% dans les voyages, vols et traversées maritimes, a été enregistrée au cours de l’année 2020. 

Les voyages en Algérie, à savoir les vols aériens et les traversées maritimes confondus, ont été fortement touchés par la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus Covid-19 qui a induit la fermeture des frontières depuis le mois de mars 2020 en Algérie.

En effet, selon le bilan présenté par le directeur de la Police algérienne des frontières, le nombre de voyageurs enregistrés en Algérie en 2020 a chuté d’un taux de 75%, en comparaison à l’année précédente à savoir 2019.

La même source de la PAF détaille et explique que près de 4,9 millions de voyageurs ont été enregistrés par la police des frontières en 2020, tandis qu’en 2019, pas moins 16,7 millions de voyageurs ont été recensés. Une différence qui s’élève à 12,6 millions de voyageurs entre les deux années, selon le bilan susmentionné.

Vols & voyages en Algérie : Une baisse de plus de 75% en 2020 par rapport à 2019

En détail, le nombre de vols opérés par l’ensemble des compagnies aériennes en 2020 de/vers l’Algérie, a connu une baisse de 75,96% en comparaison à l’année précédente. 17.237 vols ont été effectués en 2020 contre 71.690 vols en 2019, soit une chute de pas moins de 54.453 vols, précise là encore la même source.

En ce qui concerne les traversées maritimes, la police algérienne des frontières a recensé un total de 7.548 liaisons maritimes en 2020, contre 9.295 en 2019. La baisse représente donc un taux de 18,79% pour les traversées maritimes selon la même source.

Pertes colossales pour Air Algérie et Algérie Ferries

S’agissant des pertes financières, la compagnie aérienne nationale, Air Algérie en l’occurrence; a enregistré une perte oscillant autour des 40 milliards de dinars depuis la suspension des vols.

De son côté, l’entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV) et sa filiale Algérie Ferries, a comptabilisé une perte de pas moins de 900 milliards de centimes depuis la suspension de ses traversées maritimes.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes