13.9 C
Alger
13.9 C
Alger
jeudi, 23 mai 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesAlgérie : « La fermeture des frontières nous a évité la catastrophe...

Algérie : « La fermeture des frontières nous a évité la catastrophe », affirme Berkani

Publié le

- Publicité -

Algérie – Ce dimanche 31 janvier, le membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution du Covid-19, Mohamed Bekkat Berkani, est revenu sur le sujet de la fermeture des frontières. 

Pour faire face à la propagation toujours active du coronavirus, le pays a décidé de verrouiller toutes ses portes, et ce, depuis la mi-mars 2020. Dès lors, le sujet de la fermeture des frontières est celui qui revient le plus sur la table en Algérie. Le média spécialisé Voyager Dz rapporte l’information.

Lors d’un passage sur les ondes de la Chaîne 3 de la Radio nationale, le membre du Comité scientifique s’est exprimé, ce dimanche 31 janvier, sur cette mesure restrictive. Le docteur Mohamed Bekkat Berkani a affirmé que cette fermeture des frontières aériennes, terrestres et maritimes a préservé le pays d’une catastrophe humanitaire. 

- Publicité -

L’intervenant de l’émission « l’invité de la rédaction » a assuré d’une chose dans ce sens. Il a révélé que cette rupture des liaisons aériennes et maritimes évite le pire au pays. Et au vu des conditions sanitaires actuelles dans le monde, cette précaution doit être maintenue, selon lui. 

Et d’ajouter : « Pour le moment, les circonstances nous poussent à garder ce statu quo aérien ». Le président de l’Ordre des médecins a précisé, dans ce sens, que « ce contexte vise à nous préserver et à avancer dans cette affaire préventive de la vaccination ». C’est en effet ce qu’a tenu à rappeler Mohamed Bekkat Berkani. 

Pour lutter efficacement contre la Covid-19 : Fermeture des frontières et vaccination 

S’exprimant sur ladite radio, le médecin a expliqué que cette fermeture des frontières est une décision temporaire. Elle reste de vigueur en attendant que la situation s’améliore sur le plan sanitaire. L’intervenant s’est montré très compatissant et compréhensif à l’égard des ressortissants algériens. « Nos compatriotes émigrés regrettent ce genre de décision, et nous aussi ».

- Publicité -

Et à Bekkat Berkani de stipuler : « Mais ce sont des décisions qui sont absolument nécessaires dans la situation dans laquelle nous sommes ». L’orateur insiste alors sur le besoin temporaire de se couper du monde. 

Dans le même sillage, le membre du Comité scientifique a cité les mesures visant à enrayer le coronavirus en Algérie. Selon lui, seules la fermeture des frontières et la vaccination permettront au pays de vaincre la Covid-19. S’agissant de la campagne de vaccination qui se déroule depuis le samedi 30 janvier, le médecin a souligné un élément crucial. 

Selon lui, il faut répartir de façon équitable les doses de vaccin aux quatre coins du pays. Et cela afin d’atteindre une immunité collective. Une immunité qui protégerait donc l’ensemble de la population. Ce sera ainsi, d’après toujours Berkani, que nous allons remédier à la propagation de ce virus. Ce dernier est à l’heure considéré comme l’une des principales causes de mortalité à travers la planète.   

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -