AccueilÉconomieAutomobileVoitures en Algérie : le cahier des charges passé en revue par...

Voitures en Algérie : le cahier des charges passé en revue par le ministre de l’Industrie

Automobile – Ahmed Zeghdar, ministre de l’Industrie et des Mines, évoque les grandes lignes du cahier des charges fixant les conditions et les modalités d’exercice de l’activité d’importation de voitures neuves en Algérie. Nous vous en disons plus ci-dessous. 

Le secteur automobile algérien s’apprête à renaître de ses cendres, avec un retour aussi bien de la fabrication que de la distribution des engins à quatre roues. La publication du cahier des charges régissant les conditions et les modalités de l’activité de concessionnaires d’importation de voitures neuves en Algérie constitue une très bonne nouvelle pour la susdite filière.  

Elle semble en toute évidence mettre du baume au cœur des personnes qui s’impatientent à l’idée d’acquérir un véhicule flambant neuf. Dans ce contexte, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a annoncé, jeudi dernier, certaines dispositions concernant le document en question. 

Selon le responsable, le taux d’intégration des usines de véhicules sera de 10 % au démarrage. Soit, avant la fin du premier trimestre de l’année 2023. Il atteindra ainsi 20 % après la quatrième année d’activité. Le taux devra ensuite tripler et frôler les 30 % l’an suivant. 

Autant dire que ça sent bel et bien la fin de la crise du marché algérien de l’automobile, qui se trouve à l’arrêt depuis plus de trois ans. Il s’agit là de ce que relaie le le média spécialisé francophone, Auto Utilitaire. Nous vous livrons plus de détails sur ce sujet dans la deuxième partie de ce numéro du dimanche 20 novembre 2022. 

Importation de véhicules neufs en Algérie : Zeghdar expose le cahier des charges  

Comme cité plus haut, le secteur automobile en Algérie s’apprête à se relancer avec les nombreuses annonces favorables faites récemment. À savoir, notamment le cahier des charges régissant les conditions et modalités relatives aux activités des concessionnaires automobiles qui a été publié jeudi dernier. Cela dans le Journal officiel (JO). 

Dans ce sillage, le premier responsable du secteur automobile, Ahmed Zeghdar, a souligné que l’année 2023 est celle du lancement effectif de l’Industrie mécanique en Algérie. Il a par ailleurs rappelé que le cahier des charges contient toutes les facilitations et les droits pour le consommateur algérien.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes