Titre de séjour en France : les Algériens dans le top du classement

France – En matière de titre de séjour, les Algériens sont les premiers détenteurs. L’Hexagone est en effet la destination principale des Maghrébins, et surtout des Algériens qui détiennent la plus grande part des titres de séjour en France.

Un rapport publié par le service statistique ministériel Immigration-Intégration en France nous informe des chiffres des détenteurs de cartes de séjour. Il révèle que, concernant le titre de séjour en France, les Algériens sont ceux qui détiennent la plus grande part, soit 622.931. Il apparaît que malgré la mise en place de restrictions, la France est la principale destination des Maghrébins. 

Le nombre de ressortissants des pays tiers en France s’élève à 3.344.716. Les Algériens sont très nombreux à obtenir chaque année un titre de séjour, suivi des Marocains avec 554.378 titres de séjour délivrés, et des Tunisiens qui détiennent 252.914 titres de séjour.

Par ailleurs, on constate que dans la plupart des cas (63,5 %), les titres de séjour ont une durée de validité d’au moins 10 ans. En somme, sur les 3,3 millions de titres délivrés, on compte 1,2 millions de titres délivrés pour motif familial. Ce qui en fait le premier motif d’attribution, relate Visa Algérie.

Titre de séjour : la France réduit les délivrances 

Le nombre de titres de séjour délivrés par la France a considérablement baissé à cause de la crise sanitaire. Depuis 2020, on a enregistré une réduction de 20,9 %. Cependant, les ressortissants maghrébins restent les premiers sur la liste des bénéficiaires de titres de séjour en primo-délivrance.  

Ainsi, les Marocains ont le plus de titres délivrés avec un chiffre qui s’élève à 30. 107. Ils sont suivis de près par les Algériens puis par les Tunisiens, respectivement en deuxième et troisième positions. 

Enfin, le rapport révèle que pour le première fois, les étudiants ont été les premiers bénéficiaires de titres de séjour délivrés pour la première fois en 2020, avec un pourcentage s’élevant à 33 %. Selon l’ordre décroissant du nombre de titres attribués, ces étudiants sont marocains, chinois, tunisiens et sénegalais.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes