15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
samedi, 22 juin 2024
- Publicité -
AccueilScoop et PeopleScène polémique de la série « Eddama » en Algérie : le...

Scène polémique de la série « Eddama » en Algérie : le réalisateur s’exprime suite à la note de l’ARAV

Publié le

- Publicité -

Algérie – Suite à la note de l’ARAV au sujet du feuilleton ramadanesque « Eddama », le réalisateur Yahia Mouzahem s’est exprimé. On rapporte pour vous ses propos dans la suite de cette nouvelle édition. Restez branchés ! 

Télévisée sur la chaîne publique ENTV, la série ramadanesque en question a connu un succès fulgurant. Au bout de quelques jours de diffusion, elle a réuni plusieurs millions de téléspectateurs sur le petit écran et a occupé la première place du classement durant la première semaine du Ramadan. Cependant, une série particulière du feuilleton « Eddama » lui a attiré les foudres de l’ARAV et a provoqué une véritable controverse en Algérie.

Si vous souhaitez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette édition du vendredi 31 mars 2023. Installé par le gouvernement depuis sept (7) ans, l’Autorité de régulation de l’audiovisuel a le pouvoir de réguler toute activité audiovisuelle dans notre pays. Elle prend, en effet, très au sérieux ce dossier. Dans ce sens, l’organisme a rappelé à l’ordre la Télévision publique qui diffuse l’œuvre artistique de Mouzahem Yahia.

- Publicité -

Dans le détail, l’ARAV a demandé des éclaircissements. Et ce, suite à l’apparition du sigle séparatiste classé « terroriste », le MAK. Ce dernier apparaît sur un mur en arrière-plan d’une scène du premier épisode. Par conséquent, le réalisateur du long-métrage a tenu à apporter des explications. Cela, à travers une séquence rendue publique sur la Toile.

Les éclaircissements de Yahia Mouzahem

Réagissant au communiqué de l’instance chargée de l’organisation du domaine audiovisuel, Yahia Mouzahem s’est rendu au lieu du tournage. Et ce, afin de démentir la nouvelle. Dans son passage, le protagoniste s’est rapproché des habitants du quartier. Dans leurs témoignages, ils ont affirmé que le dessin ne représente pas le MAK. C’est un graffiti aléatoire du jeune de Bab El Oued, ont-ils déclaré.

En outre, le réalisateur de « Eddama » a assuré, par la même intervention, que le casting de sa série ramadanesque est entièrement avec l’État. « Nous le soutenons à 100 % », a-t-il lancé. Nous exposons pour vous son passage juste ci-dessous.

- Publicité -

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -