26.9 C
Alger
26.9 C
Alger
jeudi, 18 juillet 2024
- Publicité -
AccueilScoop et People« Eddama » : l'Algérien Wahid Bld défend la série becs et...

« Eddama » : l’Algérien Wahid Bld défend la série becs et ongles

Publié le

- Publicité -

People – Suite à la polémique déclenchée autour de la série ramadanesque, « Eddama », l’influenceur algérien, Wahid Bld a souhaité s’exprimer pour la défendre. Tous les détails vous seront dévoilés dans les lignes qui suivent de cette édition du samedi 1 avril 2023.

Comme le veut la tradition, chaque mois de jeûne, un éventail de séries ramadanesques s’offrent aux téléspectateurs. En effet, plusieurs thèmes, histoires et personnages se diffusent sur les antennes des chaînes algériennes. Pour cette année, une série en particulier a créé l’événement. Il s’agit de « Eddama » qui s’est retrouvée au cœur d’une polémique et défendue par beaucoup de célébrités, à l’image de l’Algérien Wahid Bld.

Effectivement, profitant de sa notoriété sur les réseaux sociaux, l’influenceur a souhaité adresser quelques mots à ce sujet. Depuis sa première diffusion, le long métrage a captivé l’attention des Algériens. Toutefois, victime de son succès, le feuilleton « Eddama » a été la cible de critiques sur la Toile. Pour cause, la reproduction d’un certain nombre de scènes de la société, jugées « impactantes ».

- Publicité -

Dans le détail, le thème de la fameuse série tourne autour de la violence, la consommation de la drogue et la délinquance. Pour certains internautes, ces séquences peuvent affecter le comportement des plus jeunes. Indiquant qu’il ne s’agit pas d’une représentation exacte de la société algérienne et ne reflète pas le peuple.

Polémique autour de « Eddama » : Wahid Bld brise le silence

En effet, victime d’attaques de toutes sortes en raison de son scénario, la série de Yahia Mouzahem peut compter sur le soutien du youtubeur. Prenant possession de son compte Instagram, le créateur de contenu Wahid Bld a défendu « Eddama ». Selon lui, ces critiques négatives tournant autour du feuilleton n’ont pas lieu d’être étant donné que « ça reflète la réalité que nous vivons ».

En réponse aux détracteurs de ce long-métrage, l’acolyte de Abdou Rha et Stanley a affirmé qu’il s’agit de la face cachée de l’Algérie. « Je ne sais pas si j’ai vécu dans un autre pays ou si les autres vivent dans l’Algérie du journal de 20h », s’est-il interrogé. Ajoutant qu’il a grandi dans un modeste quartier où ce genre de délinquance et de pauvreté existait. « Il faut la vivre pour la comprendre », a-t-il conclu.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rabah Allaoua (@rabah_allaoua)

- Publicité -

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -