AccueilÉconomieAutomobileRetour de l’importation de voitures en Algérie : le ministre de l’Industrie...

Retour de l’importation de voitures en Algérie : le ministre de l’Industrie précise

Algérie – Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, rouvre le dossier de l’importation de voitures en Algérie et s’apprête à donner le coup d’envoi quant à la reprise de celle-ci. Nous vous détaillerons le sujet, dans la suite de ce numéro du 10 octobre 2022. 

Le ministre de l’Industrie a annoncé que le dossier de l’importation des voitures en Algérie, entre bientôt en vigueur. En effet, le cadre a assuré que le secteur de l’automobile aura le vent en poupe, au plus tard d’ici le début de l’année prochaine. C’est en tout cas une information que rapporte le quotidien généraliste arabophone, Ennahar. 

Rappelons notamment que le gouvernement a donné le feu vert quant à l’importation des véhicules d’occasion de moins de trois (3) ans. Cette décision intervient en adéquation avec le relancement du susdit secteur. Ce qui va influencer positivement le marché de l’automobile. Etant donné que la disponibilité des voitures fera baisser leurs prix d’une manière significative. 

Par ailleurs, Ahmed Zeghdar souligne que la date de la reprise de l’importation n’est pas encore fixée. Attendu que cette dernière est liée à l’achèvement des arrangements réglementaires avec le ministère des Finances. Le même orateur a indiqué que la distribution des premiers agréments se fera dans les prochains jours. 

Algérie : nouvelles réformes dans le dossier automobile

Dans une déclaration à la presse, Zeghdar a indiqué que le cahier des charges est fin prêt, en attendant sa présentation lors du prochain conseil des ministres. Notant que ce décret est attendu depuis longtemps par tous les concessionnaires. Dans le même sillage, le susdit cadre a fait savoir qu’il y aura une percée dans toutes les industries.

Pour sa part, Abdelmadjid Tebboune a ordonné d’ouvrir la voie aux citoyens désireux d’acquérir une voiture. D’abord en rouvrant le dossier de l’importation des voitures de moins de 3 ans. Et en permettant ainsi aux constructeurs étrangers d’importer des voitures à vendre sur le territoire national. Cela lors du Conseil des ministres, consacré au projet de loi de finances 2023.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes