23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
jeudi, 16 mai 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesRéouverture des frontières algériennes : Ce qu'a dit le ministre de la...

Réouverture des frontières algériennes : Ce qu’a dit le ministre de la Santé

Publié le

- Publicité -

Algérie – Interpellé par les sénateurs au sujet de la réouverture des frontières algériennes, le ministre de la Santé s’est exprimé sans détours en donnant sa réponse. Voici l’essentiel de ses propos.

En effet, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid s’est exprimé, ce mardi 16 février lors d’une journée parlementaire centrée sur le Covid-19 au Conseil de la Nation (Sénat), au sujet de la réouverture des frontières algériennes et la reprise des vols en Algérie.

A ce propos, le ministre de la Santé a tout d’abord rappelé que la réouverture des frontières algériennes est une « décision souveraine ». Il a toutefois précisé qu’il est « préférable, pour le moment, de garder les frontières de l’Algérie fermées, au vu de la situation sanitaire stable dans le pays, marquée par une tendance baissière de la pandémie liée au Covid-19 ».

- Publicité -

| Sur le même sujet : Reprise des vols en Algérie : Benzaïm interpelle le ministre de la Santé

Benbouzid poursuit, en soulignant que certains pays, notamment Européens, qui ont opté pour l’ouverture de leurs frontières, ont rapidement connu une résurgence dans le nombre des contaminations au Coronavirus.

« On a vu que dans certains pays qui ont décidé de rouvrir leurs frontières; comme l’Espagne et certains pays, le virus s’est propagé »; a indiqué le ministre de la Santé.

| Lire aussi : Ouverture de l’espace aérien en Algérie : Le ministre de la Santé tranche

Il n’écarte pas cependant, que dans la mesure où « le nombre des contaminations baissera dans les semaines ou les mois à venir, et qu’il n’y a pas de clusters »; le comité scientifique chargé du suivi de la pandémie du Coronavirus « pourrait, à ce moment là, suggérer la réouverture des frontières » de l’Algérie.

- Publicité -

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid conclut, en rappelant que la décision de décréter la réouverture des frontières algériennes « ne relève pas des prérogatives » de son département ministériel.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -