Automobile

Pourquoi l’Algérie ré-autorise l’importation des voitures d’occasion ?

0
Algérie : Voitures et véhicules d'occasion (moins de 3 ans)
Algérie : Voitures et véhicules d'occasion (moins de 3 ans)
S'abonner :

Avec l’entrée en vigueur de la Loi de Finances 2020, l’Algérie ré-autorise officiellement; l’importation des véhicules d’occasion (de moins de 3 ans). Cependant, beaucoup d’algériens se demandent pourquoi le gouvernement a-t-il décidé de faire passer cette mesure ?

Tout d’abord il faut préciser que l’importation des véhicules d’occasion de moins de 3 ans a été interdite depuis 2005. Dans le même sillage, l’importation des véhicules neufs a été soumise aux quotas en 2016; avant qu’elle ne soit suspendue définitivement depuis 2018.

Selon les déclarations récentes du gouvernement algérien; par le biais du Ministre du Commerce; la ré-autorisation de l’importation des véhicules de moins de 3 ans rentre dans le cadre d’une “vision globale” qui impactera le secteur automobile tout entier en Algérie.

L’activité du “montage automobile” dans le collimateur du gouvernement

En effet, le gouvernement a décidé de réguler en parallèle l’activité du montage automobile; en imposant d’un côté des quotas annuels d’importation de kits CKD/SKD. De l’autre côté le gouvernement veut abolir tous les avantages fiscaux dont bénéficiaient les usines du secteur du montage automobile. Il faut s’attendre donc à ce que les prix des voitures neuves flambe dans les mois à venir.

Cette décision a été prise, à juste titre, suite au bilan d’activité alarmant qui a été conclu après une étude sur le rendement et la rentabilité de ce secteur. Ainsi, le montage automobile en Algérie était tout bonnement un gouffre financier; et pour cause, les nombreuses aides étatiques et les différents avantages fiscaux qui lui étaient accordés sans contrepartie.

Pis encore, il n’avait aucun impact positif, ni sur l’économie du pays de par sa contribution dans le renflouement des réserves de change et encore moins sur la création d’emplois au niveau local selon les rapports dressés par les autorités.

Article recommandé :  Marché automobile en Algérie : Baisse de l'importation des voitures de 38%

Quel intérêt pour le citoyen algérien ?

Le gouvernement en place estime que la ré-autorisation de l’importation des véhicules d’occasion “fera pression” sur le marché des véhicules assemblés localement en tant que “facteur exogène” de concurrence et de compétitivité indirecte. Cette mesure poussera à une baisse relative des prix; tout en offrant au citoyen algérien l’opportunité d’acheter un véhicule sans pour autant se ruiner.

L’importation des véhicules d’occasion (de moins de 3 ans) sera cependant régie par quelques conditions que nous avons détaillés dans un article dédié à ce sujet.

En outre, sur le plan écologique et environnemental, le gouvernement à tenu à rassurer les citoyens en soulignant que cette ré-autorisation d’importation de véhicules d’occasion se fera “dans le respect des normes et standards internationaux, notamment la protection de l’environnement.”

Algérie : L’Euro toujours en hausse sur le marché noir (Taux de change)

Article précédent

Mariage franco-algérien : Des couples séparés par le visa

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires