Numidia Lezoul, Rifka et Stanley n’avaient pas de registres de commerce influenceurs ?

Algérie – De nouveaux éléments tombent, ce samedi 22 janvier 2022, dans l’affaire Future Gate, un spécialiste révèle qu’un potentiel chef d’accusation s’ajouterait aux dossiers des influenceurs impliqués, en l’occurrence, Rifka, Stanley et Numidia Lezoul. 

Annoncé en avril 2021, les influenceurs et influenceuses algériens ont profité d’un statut légal à part entière en Algérie. Ils ouvraient entièrement le droit pour déclarer leurs activités. Ainsi, ils pouvaient prétendre à un registre de commerce. Mais, apparemment les influenceurs les plus suivis dans notre pays, à savoir Numidia Lezoul, Rifka et Stanley, ont choisis de procéder autrement. 

En effet, l’affaire des étudiants algériens arnaqués par l’agence Future Gate fait encore parler d’elle. Aujourd’hui, un avocat est revenu donc avec de nouveaux éléments. Il s’agit précisément du maître Nadjib Bitam. Qui est intervenu sur la chaine de télévision Echorouk News TV. Ce spécialiste s’est exprimé notamment sur la situation juridique des influenceurs appelés à comparaître devant la cour pour cette affaire d’escroquerie.

Au cours de son intervention, Nadjib Bitam affirme que ce groupe d’influenceurs ne disposait pas de registres de commerce. Une action punie par la loi, selon l’intervenant. Il poursuit alors en expliquant que Rifka, Stanley et Numidia Lezoul utilisent leur compte Instagram. Cela pour faire de la promotion pour des produits. Ainsi, ils se trouvent dans l’obligation de déclarer leurs activités auprès du ministère du Commerce.   

Future Gate : la situation se complique pour les influenceurs

 Par ailleurs, l’intervenant assure que dans le cas contraire la loi punit sévèrement ce genre de comportement. Et ce, selon le décret de loi 18-05, qui porte sur l’organisation du commerce électronique. En indiquant que les influenceurs en questions n’utilisent plus leurs comptes Instagram pour des raisons personnelles. Et qu’ils arrivent à toucher une grande audience dans notre pays. 

En outre, le juge d’instruction du tribunal de Dar El Beida a ordonné, jeudi, la mise sous mandat dépôt de 11 individus soupçonnés d’être impliqués dans l’affaire Future Gate. On retrouve parmi eux Rifka, Stanley et Numidia Lezoul. Outre les influenceurs, parmi les suspects, figure également le patron de cette agence. Ce dernier est poursuivi pour de lourdes accusations. Dont association de malfaiteurs, vol et escroquerie. 

Pour mémoire, l’agence Future Gate a arnaqué plus de 75 étudiants. Qui étaient censés partir à l’étranger. Cela dans le but de poursuivre leurs études supérieures. Cependant, cette agence leur a vendu des rêves. Ces Algériens se retrouvent sans assistance et parfois sans inscription universitaire une fois arrivés à destination.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes