12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
dimanche, 14 avril 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures en Algérie : le point sur la situation

Importation de voitures en Algérie : le point sur la situation

Publié le

- Publicité -

Algérie – À l’ombre de la crise sanitaire, le secteur automobile a vécu une crise sévère. Toutefois, le gouvernement algérien tente d’améliorer la situation avec l’allégement des conditions relatives à l’importation de voitures neuves en Algérie.

En effet, Le marché automobile algérien a connu une stagnation. Cela, suite au gel de l’importation de voitures de moins de 3 ans et le retard dans l’octroi des licences d’importation. Néanmoins, les modifications apportées au décret 21-175 relatif à l’importation de voitures, présagent une évolution de la situation. Ainsi qu’un regain de dynamisme dans ce secteur.

Le document publié au Journal officiel numéro 34, signé la semaine dernière, tient compte de certains desiderata. Et ce, en faveur des importateurs, mais également du consommateur algérien.

- Publicité -

Le gouvernement a facilité les procédures administratives. Entre autres, le retrait de l’acte de propriétaire de l’infrastructure. Ainsi que des allégements par rapport à la taille de cette dernière. L’importateur aurait également le droit d’avoir le statut d’un distributeur agréé auprès des producteurs étrangers. 

Importation de véhicules en Algérie : Les instructions liées à la sécurité

D’autre part, et selon l’article numéro 27 dudit décret exécutif, l’opérateur est tenu de promouvoir les véhicules électriques. Ces derniers doivent représenter 15 % du total des automobiles de tourisme commercialisées.

Par ailleurs, le texte exige la disposition des véhicules importés de certains équipements de sécurité. Citons à titre d’illustration, le système antiblocage des roues ABS, deux (02) airbags frontaux. Le document mentionne également, l’appui-tête pour les sièges. Ainsi que des garde-boues. Ce dernier dispositif concerne les camions, tracteurs routiers, les remorques et semi-remorques.

- Publicité -

Pour mémoire, les autorités algériennes ont décrété la création d’un système d’information national et central. Ce dernier enregistre, en effet, instantanément les données relatives aux opérations d’achat des voitures. Et ce, dans le but de contrôler les prix et lutter contre la spéculation portant atteinte au marché automobile.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -