Immobilier en Algérie : les prix des logements s’envolent.. Voici la raison invoquée

Algérie – Le marché immobilier connaît une période de prix record, révèle de nombreux représentants d’agences immobilières. Mais pourquoi cette flambée ? Retrouvez la réponse dans ce numéro du 15 janvier 2022.

En Algérie, les prix de l’immobilier, tous logements confondus, suivent une courbe progressive en ce début d’année. En effet, le coût à payer pour une propriété ne cesse d’augmenter par rapport à l’année précédente. Cette dernière a affiché un recul remarquable des prix après une période de crise due à la propagation de la pandémie de la Covid-19. Le prix d’une maison est donc en hausse progressive à travers plusieurs wilayas du pays. 

Une nouvelle qui devrait sans doute ne pas plaire à ceux qui désirent élire un nouveau domicile. On apprend l’information par le biais d’un reportage réalisé par la chaîne de télévision Ennahar TV. Ces changements de prix peuvent atteindre des niveaux sans précédent. Selon quelques représentants d’agences immobilières, la croissance des prix se situe à des taux à deux chiffres en 2022. 

Dans ce sillage, les spécialistes de l’immobilier dévoilent que le prix d’une maison s’élève désormais à 19,5 millions de centimes pour le mètre carré. Tandis que celui d’un duplex atteint environ 25 millions de centimes de dinars algériens, le mètre carré (m2) . Ils affirment par ailleurs qu’un appartement F3 se facture actuellement à plus de deux (02) millions de dinars algériens. 

« Les matériaux de construction, moteur de l’augmentation des prix », argue-t-on 

La cadence d’appréciation des prix des propriétés, ces derniers temps, est liée, selon les représentants des agences immobilières, à un seul facteur. Ils assurent alors que l’augmentation des prix des matériaux de construction a accéléré la croissance des prix des logements. À l’image du fer, qui est un élément de base dans la construction. Le coût de cette matière a connu une hausse de plus de 50 %. 

Par conséquent, les spécialistes immobiliers s’attendent à une augmentation inévitable des prix des logements. Ils prévoient une croissance de 30 % à court terme. Mais à l’avenir, ils estiment que le taux d’augmentation pourra atteindre les 50 %. Toutefois, avec l’allégement des mesures sanitaires et la reprise de plusieurs secteurs économiques, le citoyen s’attendait probablement au contraire. Attente qui, hélas, s’est avérée infondée. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes