Future Gate : Numidia Lezoul, Rifka et Stanley devant le juge à Alger

Justice – L’affaire Future Gate suit enfin son cours et les influenceurs accusés d’être mêlés à cette histoire, à savoir Numidia Lezoul, Rifka et Stanley se retrouvent devant le juge en ce jeudi 9 juin 2022.

En effet, tout le monde guettait de près la poursuite de l’affaire Future Gate, en particulier les fanatiques et les célébrités proches des trois influenceurs très connus en Algérie, qui ne sont autre que Numidia Lezoul, Rifka et Stanley. Ces derniers qui se sont retrouvés mêlés à cette affaire d’escroquerie après leur participation à la campagne promotionnelle de cette agence fictive.

Une date très importante pour le large public de ces trois personnalités phares des réseaux sociaux. Le procès des principaux accusés s’est tenu aujourd’hui au tribunal correctionnel de Dar El Beida dans la capitale. Un par un, ils ont dû se présenter devant la Cour pour faire part de leurs déclarations. Sachant que l’affaire tourne autour de l’arnaque de 75 étudiants. Ceux qui tenaient à poursuivre leurs études à l’étranger.

De ce fait, le principal accusé, qui n’est autre que le propriétaire de la société, s’est prononcé en premier. Il a précisé que tous les étudiants étaient au courant de ce qui les attendait. Cela dit, aucun contrat n’a été élaboré entre les deux parties. Il s’agit simplement d’un accord verbal avec les clients par le biais de l’application Whatsapp. D’après ce qui a été rapporté par Sabq Press.

Future Gate : début du procès de Numidia Lezoul

En outre, durant l’après-midi c’était au tour de l’influenceuse la plus suivie en Algérie de se présenter à la barre. Numidia Lezoul, la jeune fille algérienne qui a le cœur sur la main, a souligné au début de l’audience qu’elle n’était liée ni de près ni de loin à Oussama, le gérant de l’entreprise.

Ensuite, elle a ajouté que c’était son manager qui s’occupait de ses partenariats. En sus, dès qu’ils ont eu des échos sur le fait que c’était une agence fictive; ils ont aussitôt annulé le contrat. Avant de souligner que cela fait cinq (5) mois qu’elle se trouve en prison sans avoir rien fait.

Par ailleurs, Stanley et Rifka ont eux aussi précisé qu’ils n’étaient pas au courant de ce qui se manigançait. D’autant plus qu’ils ont révélé qu’ils étaient solidaires avec les étudiants. Pour appuyer ses dires, Farouk a même ajouté qu’il était prêt à envoyer son frère poursuivre ses études en Turquie. Preuve à l’appui, ils ont même organisé un direct pour essayer de rassembler les étudiants arnaqués et essayer de comprendre l’affaire.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes