Frontières et vols d’Air Algérie : les engagements de Boughali

Air Algérie – Depuis plus d’un mois, le programme de vols et l’état des frontières en Algérie n’a pas évolué. De ce fait, le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Ibrahim Boughali, s’engage à changer certaines choses. Les explications, ce 05 octobre 2021.

Tout comme le nombre des vols d’Air Algérie entre autres ne suffit pas en raison des frontières ouverts que partiellement, 64 vols hebdomadaires autorisés, la procédure d’achat reste également compliquée. En fait, cela est lié à la charge sur le nombre de billets relativement à la demande. Sans oublier que les prix de ces derniers sont toujours à la hausse. Voilà qu’Ibrahim Boughali se prononce.

Alors avec un programme de vols essentiellement basé sur la France, les réclamations continuent au sujet de l’augmentation du quota de vols. Cela pour les pays déjà autorisés, mais aussi pour l’intégration de nouvelles destinations. Pour y remédier, les députés de l’émigration se font entendre, rapporte Visa Algérie.

Suite à ça, une réunion s’est donc tenue avant-hier avec le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Ibrahim Boughali. Trois députés de l’émigration y était. De ce fait, lors de cette réunion, on a abordé l’ajout de vols au programme d’Air Algérie.

Ce que promet le président de l’APN 

Par conséquent, Tawfik Khedim, à savoir le député de l’émigration de la zone France, a mis au clair un récapitulatif de ce dont il a été question. Il a exposé la situation dont souffre la diaspora algérienne. Et ce, à cause de l’ouverture que partielle des frontières. Ajoutant à cela les suggestions des députés pour résoudre ce problème.

De son côté, Abdelouahab Yagoubi, député de l’émigration également chargée de la zone France nord, a expliqué l’objectif de la réunion. Il s’agit alors de faire en sorte que la réouverture des frontières soit totale. De surcroît, l’amplification des vols vers plusieurs pays s’est positionnée au centre de leurs discussions.

En conclusion, le président de l’Assemblée populaire nationale s’engage à communiquer les préoccupations des citoyens au président de la République Tebboune. Cette demande placera en priorité la reprise du transport maritime. Mais aussi, l’augmentation du nombre de vols du pavillon national Air Algérie. Ou encore, celui d’autres compagnies vers des pays déjà inclus ainsi que vers de nouvelles villes.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes