Ouverture des frontières et reprise totale des vols d’Air Algérie : des députés insistent

Air Algérie – Les députés de l’émigration de Paris, Marseille et Washington, mettent l’accent sur la nécessité de rouvrir entièrement les frontières. On vous en dit plus dans cette édition du 04 octobre 2021. 

Le premier juin dernier, l’État a déclaré la réouverture partielle des frontières aériennes et la reprise de quelques vols de rapatriement d’Air Algérie. Et ce, après l’amélioration de la situation sanitaire dans le pays. Par conséquent, 64 vols opèrent régulièrement. C’est notamment au départ et à destination des aéroports d’Alger, Oran et Constantine. Telle chose depuis le 28 août.

La compagnie aérienne nationale, Air Algérie, et d’autres compagnies étrangères opérant en Algérie s’occupent d’effectuer les vols. Par ailleurs, le gouvernement algérien ne fixe encore aucune date pour la réouverture entière de toutes les frontières. Mais aussi la reprise totale des vols. Et des dessertes maritimes. 

C’est dans ce sens qu’une réunion entre les députés de l’émigration de Paris, Marseille et Washington, avec le président de l’Assemblée populaire nationale (APN) a eu lieu. C’était hier après-midi. C’est selon Abdelouahab Yagoubi. Celui-ci est député de l’émigration.

Les députés de l’émigration veulent la réouverture entière des frontières    

Abdelouahab Yagoubi précise que la séance prolongée avec le président de l’APN a comme objectif d’informer la plus haute instance de pays, des attentes de la communauté algérienne établie à l’étranger. C’est donc d’après une publication du parlementaire sur sa page Facebook. 

D’après la même source, les députés de l’émigration de Paris, Marseille et Washington, plaident pour la réouverture entière des frontières aériennes, et la reprise de tous les vols en provenance de l’Europe, l’Amérique du Nord et des pays arabes. En outre, la reprise des dessertes maritimes et la réouverture de la frontière terrestre avec la Tunisie. 

Selon le député de l’émigration, la réouverture des frontières restera une priorité jusqu’à ce que ce dossier soit pleinement pris en charge, et ce, à cause de son importance pour la communauté algérienne résidant à l’étranger.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes