Frontières : les Algériens concernés par El Hadj et la Omra 2022 ?

Algérie – Dans le cadre de l’ouverture progressive des frontières, les autorités saoudiennes auraient, finalement, donné leur accord, pour permettre aux Algériens de faire El Hadj et la Omra pour la saison 2022.

En effet, après s’être privés de faire le Hadj et la Omra durant deux années consécutives, et ce, à cause de la crise sanitaire liée à l’apparition de la pandémie du Coronavirus, les Algériens devront officiellement pourvoir retourner à ces lieux saints pour le pèlerinage de la saison 2022. C’est du moins ce qu’a rapporté le quotidien Echorouk.

Au fait, la Commission de l’éducation, de l’enseignement supérieur et des affaires religieuses de l’APN a dévoilé les détails relatifs à ce sujet à la source susmentionnée. Dans le détail, il a été précisé que les autorités saoudiennes ont donné leur accord de façon officielle. Cela, en ce qui concerne la demande du Gouvernement Algérien relative au type de vaccin imposé.

Sachant qu’ils ont fini par autoriser trois (03) vaccins du type déjà adopté en Algérie. De ce fait, d’après ce qu’a révélé le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, hier, l’État algérien serait prêt à organiser les voyages. Ceux pour le Hadj et la Omra après qu’il a eu le feu vert des hautes autorités du pays.

Cela dit, il a tenu à souligner que les négociations en rapport avec le nombre des pèlerins autorisé sont toujours en cours. Toutefois, la partie algérienne s’est engagée à faire respecter le protocole sanitaire mis en place par les autorités saoudiennes. Ainsi que le protocole vaccinal à ceux qui se dirigent vers ces lieux saints.

Algérie : vers l’amélioration des services fournis lors du Hadj et de la Omra

En outre, au cours de cette même déclaration, le ministre a notamment précisé que ses services n’ont jamais arrêté les préparatifs pour ces deux formes de pèlerinage. En sus, il a ajouté que malgré les circonstances exceptionnelles. Celles qui ont été imposées par la crise sanitaire et la fermeture des frontières; le secteur a quand même continué son organisation en l’attente d’un éventuel retour.

De ce fait, l’organisme en question travaille même dans le but d’améliorer la qualité des services. Celles qui sont offertes aux pèlerins lors des voyages à la Mecque. À savoir, les différentes prestations d’hébergement et d’accompagnement. Et ce, en proposant des services de réservation électronique aux voyageurs.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes