23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
dimanche, 16 juin 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureFaits DiversFrance : Un couple Franco-Algérien se voit refuser la nationalité de leur...

France : Un couple Franco-Algérien se voit refuser la nationalité de leur fils

Publié le

- Publicité -

France – Rejet administratif ou victime d’un racisme latent. Une interrogation émise par, un couple Franco-Algérien à cause du refus de nationalité de leur fils en France.

Il se confie en direct sur les ondes de la radio Europe 1, à l’émission Libre antenne, pour dénoncer l’injustice des administrations françaises. En effet, le couple Franco-Algérien se retrouve désarmé face à la situation administrative de leur fils qui n’a toujours pas reçu son certificat de nationalité, en France.

Un rejet qui provoque un inconfort psychologique, de par la pression mentale exercée au sein du couple Franco-Algérien, qui se démène pour acquérir ce certificat de nationalité, en France pour leur fils. Peiné par cette conjoncture, le couple se retrouve dans une impasse, d’autant plus que l’un des deux fils dispose de son document de nationalité française. 

- Publicité -

Suite à cela, le père de famille Salim, s’est dirigé vers l’administration pour essayer d’y remédier à ce problème. Cependant, de nombreuses pièces justificatives, entre autres le certificat de mariage; leur a été demandée, remontant à plusieurs générations du côté de sa femme qui est d’une descendance Franco-Algérienne. 

De par cette requête, le père de famille s’est orienté vers le tribunal algérien où il a adressé une autre correspondance. Celle-ci lui a permis de marier des couples post-mortem, afin de pouvoir livrer la filiation demandée par l’organisme français. Car à cette époque, les couples français musulmans se mariaient selon les préceptes de l’Islam; sans pour autant recourir à la maison communale « Mairie ». Une procédure conclue après deux longues années d’acharnement à la cour de justice algérienne. 

Anomalie administrative : Salim pourrait-il voir le bout du tunnel dans cette affaire ?

Toujours pas de suite favorable concernant cette affaire; Salim a peur que son fils ne devienne plus Français d’ici deux ans, c’est-à-dire à l’an 2022. Cette inquiétude surgit du fait de l’imminente expiration de la carte d’identité du cadet de ses fils. Quoiqu’il figure au livret de famille français de ses parents, et qu’il a en sa possession deux passeports français. 

- Publicité -

Le père de famille qualifie cette situation d’aberration, qui ne peut être tolérée. Et poursuit en révélant que « ce traitement instauré revient à leurs croyances religieuses différentes; ainsi qu’à leur choix de lieu de résidence se trouvant en Algérie ». Un abîme exacerbant qui ne fait que rompre l’esprit communicatif Franco-Algérien.

Salim poursuit en expliquant qu’il « croit beaucoup en la collaboration algéro-française, et maghrébine et méditerranéenne en général. Et qu’il faut se focaliser sur les choses qui nous unissent et pas celles qui nous désunissent. Il y a tellement de choses qui peuvent nous unir ». Tout en affirmant que le combat continu; et que de prochaines audiences auront lieu d’ici à la fin de l’année 2020.

 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -