Dalia Chih raconte son calvaire en Algérie et choque les internautes

Algérie – Dans une brève brusque déclaration, la chanteuse algérienne Dalia Chih lève le voile sur le calvaire qu’elle a subi à l’école algérienne et choque la toile. On vous livre plus de détails. 

Ce sont des mauvais souvenirs qu’elle ne peut certainement pas reléguer aux oubliettes après toutes ces années. Mais pour se libérer intérieurement et se sentir mieux, l’artiste algérienne Dalia Chih, l’une des personnes les plus suivies sur le réseau social Instagram en Algérie depuis ses 17 ans suite à sa participation à l’émission de radio-crochet Arabs Got Talent, revient aujourd’hui sur ce qu’elle a traversé à un très jeune âge et exprime le fond de ses pensées. 

En effet, dans un entretien accordé ce mercredi 11 novembre à la chaîne télévisée El Djazairia One, la jeune de 22 ans a décidé de vider son sac et jeter tout ce qu’il lui vient par l’esprit. Cette dernière a raconté un calvaire et un harcèlement de top dont elle était victime alors qu’elle n’était encore qu’une enfant. À ce qu’il parait, le lieu de savoir en Algérie a été pour Dalia Chih un enfer. 

À l’école, puisque elle avait les cheveux bouclés, elle a été « insulté » et « menacé ». « On m’a brûlé les cheveux et jeté la nourriture sur moi », dit-elle. « J’étais seule contre tous, c’était très compliqué », ajoute-t-elle. D’après ses dires, l’administration de l’établissement et ses parents étaient de son côté. Malgré cela, cette dernière n’a pas pu tenir toute cette pression. Elle a donc quitté l’école en question. 

Dalia ouvre son cœur et raconte 

La première fois où Dalia a décidé de s’exprimer sur ces souvenirs de 14 ans remonte au mois de janvier dans une interview accordée à la chaîne Youtube de Sam Zirah. Là où cette dernière a confié au youtubeur qu’elle a été traumatisée. « J’ai guéri mais on n’oublie pas », a-t-elle lâché. Après avoir été interrogé sur ce qu’elle a exactement subi, la chanteuse a eu les larmes aux yeux. À l’école, Dalia n’a pas été appelé par son prénom comme les autres, elle avait des surnoms comme « Caniche » ou « Mouton ».  

« J’étais terrifié d’aller en cours », ajoute Dalia. À ce moment-là, la chanteuse a décidé de prendre une année pour se remettre sur pied. Elle est donc partie aux États-unis pour revenir et reprendre après les cours dans une autre école en Algérie. Ce n’était malheureusement pas une bonne idée. Malgré le déménagement de sa famille, Dalia a subi la même chose, voire pire. Malgré ce qu’a vécu Dalia au collège et au lycée, la chanteuse raconte aujourd’hui une nouvelle fois l’histoire. Façon d’extirper le mal à la racine.  

Après tout, Dalia n’a pas rentré dans sa coquille. Avec bravoure et résilience, la chanteuse qui relate le récit de sa vie scolaire duraille, a travaillé sa voix et a connu un énorme succès. Aujourd’hui, la chanteuse algérienne harcelée à l’école intéresse des millions d’internautes. Ceux-ci suivent de près sa carrière professionnelle ainsi que sa vie personnelle. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes