AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantFermeture des écoles en Algérie : Ce qu’a dit Belhocine

Fermeture des écoles en Algérie : Ce qu’a dit Belhocine

Algérie – Selon le professeur Belhocine, il n’y a pas moyen de parler de fermeture des écoles. D’après certains pays et des déclarations de l’OMS, il est plus que préférable de laisser les écoles ouvertes.

En effet, selon TSA Algérie, le professeur et membre du comité scientifique Covid-19 Mohamed Belhocine a déclaré que la fermeture des écoles n’est pas d’actualité pour le moment. Il faut souligner que le comité a pris comme exemple d’autres pays du monde. Ces derniers ont attesté qu’on ne peut pas laisser l’école fermée durant toute cette durée. Les recommandations également d’organisations comme l’OMS, l’Unicef et l’Unesco ont souligné que les effets de la fermeture sont néfastes.

Lors de son entretien avec TSA Algérie, le professeur a proclamé « Il n’est pas question de sacrifier l’éducation de générations entières. Pourquoi ? Parce qu’on considère que les dégâts sociaux et culturels qui provoqueraient une fermeture indéfinie et générale des écoles dans les pays sont bien plus graves à gérer que d’apprendre à vivre avec la Covid-19 et à gérer les cas qui pourraient survenir dans les écoles ». C’est la raison pour laquelle le ministère de l’éducation nationale avec le comité scientifique a réglé des conditions qui pourraient induire à la fermeture de classes ou d’établissements.

D’après Belhocine, on ne peut pas sacrifier les élèves uniquement car il peut y avoir une hausse des cas de contamination au sein des écoles. Mais il est préférable de trouver des alternatives telles que la fermeture d’une école si trois classes sont atteintes dans un établissement, il y aura une fermeture de quinze jours avant évaluation de la situation et réouverture

Les propos du professeur Belhocine sur le vaccin 

Selon notre même source, le membre du comité scientifique Covid-19 s’est exprimé sur la question du vaccin. L’Algérie fait partie des pays qui sont sur la liste mais il y aura des conditions avant de le recevoir. Le professeur nous explique les étapes par lesquelles le vaccin doit passer avant qu’on puisse l’avoir à notre niveau. « Il y a des délais incompressibles que l’humanité ne pourra pas dépasser. Ce sont les délais engendrés par une évaluation froide et sans concession de l’efficacité de ces vaccins et de l’absence d’effets secondaires. Il y aura après le défi d’une production suffisante de ces vaccins. Il y aura également le défi d’une acquisition de ces vaccins ».

Dans le cadre mondial, le médecin nous avertit sur le fait que l’Algérie est sur la liste mais qu’il ne faut pas ignorer que c’est une compétition à l’échelle mondiale. Néanmoins, il rassure les gens en attestant que si le vaccin produit par Pfizer et Biotech est efficace, il va rendre le coronavirus une simple maladie transmissible et que nous pouvons contrôler avec un vaccin.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes