18.9 C
Alger
18.9 C
Alger
mercredi, 22 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAutomobile en Algérie : Les prix poursuivront leur hausse, selon Boutalbi

Automobile en Algérie : Les prix poursuivront leur hausse, selon Boutalbi

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le président du CAAID s’est exprimé sur la hausse des prix des voitures et véhicules automobile, mais également sur plusieurs axes économiques du pays.

En effet, lors de son passage ce vendredi 2 avril sur les ondes de Radio Sétif, le directeur général du Centre arabo-africain d’investissement et de développement (CAAID), Amine Boutalbi s’est exprimé au sujet de la hausse des prix des véhicules automobile en Algérie.

Ainsi, selon le responsable du CAAID, les prix des voitures et véhicules automobile en Algérie « continueront d’augmenter et poursuivront leur hausse durant l’année en cours et même au cours de l’année prochaine ».

- Publicité -

Toutefois, Boutalbi précise que la stabilité du marché automobile, notamment la baisse des prix; est liée « à la décision du gouvernement d’importer, ou non; des voitures d’occasion de moins de 3 ans et à la reprise de l’activité de montage automobile localement ».

| Sujet connexe : « Transiter les voitures d’occasion d’Algérie vers l’Afrique », suggère Mesdour 

En outre, Amine Boutalbi s’est également exprimé sur d’autres axes économiques du pays, notamment le recours à l’emprunt extérieur; le changement des billets de banque ou encore la relance économique nationale.

Concernant le recours à l’emprunt extérieur, le DG du CAAID a assuré que « l’Algérie n’empruntera pas au Fonds monétaire international (FMI); car nous avons assez de réserves pour les années à venir ».

- Publicité -

Par ailleurs Amine Boutalebi a insisté sur l’importance changer les billets de banque. « Les billets du Dinar Algérien doivent être changés dans les mois à venir; si l’on veut connaître l’ampleur des pertes sur le marché noir; et estimer l’argent accumulé et thésaurisé dans les circuits informels »; a-t-il indiqué à ce propos. « Nous sommes pour le changement de la monnaie, et non pas pour le changement de la valeur de notre monnaie », ajoute-t-il.

| Lire aussi : Automobile en Algérie : L’achat de voitures par facilité bientôt possible

Toujours au sujet de la relance économique, le responsable a souligné que « l’Algérie possède toutes les qualifications pour réaliser une renaissance économique ». Il estime toutefois que « les investisseurs souffrent du caractère aléatoire; de l’incertitude et du manque de clarté des lois sur l’investissement dans le pays ».

Il cite à titre d’exemple, « une banque étrangère a exprimé sa volonté d’investir en Algérie avec 1.5 milliard de dollars; mais des obstacles administratifs et bureaucratiques ont empêché que cela se concrétise »; a-t-il déploré.

Enfin, Boutalbi a fait savoir qu’il « n’y a aucune urgence à changer le week-end et le remplacer par le week-end universel [samedi et dimanche]. Nous devons plutôt libérer les initiatives et être intellectuellement et économiquement libres »; a-t-il précisé.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -