30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
vendredi, 19 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobile« Transiter les voitures d’occasion d'Algérie vers l’Afrique », suggère Mesdour

« Transiter les voitures d’occasion d’Algérie vers l’Afrique », suggère Mesdour

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’économiste Fares Mesdour propose au gouvernement d’opter pour le commerce de transit en important les voitures d’occasion de moins de 05 ans et 10 ans de l’Europe et les exporter, par la suite, vers les marchés d’Afrique. 

Bien que l’Algérie soit une bonne porte d’entrée qui permet d’atteindre les marchés africains, l’économiste algérien Fares Mesdour estime que le pays pourrait tirer davantage de sa position géographique en important des voitures d’occasion des pays européens pour les exporter par la suite vers l’Afrique.  

C’est en effet ce qu’a indiqué l’ex-candidat aux présidentielles 2019 sur le plateau de Beur TV ce 1er avril 2021. Avant d’entrer dans le vif du sujet, Mesdour a fait savoir, en préambule, que l’Algérie pourrait bien être comme un pays « transit pour les marchandises venant de l’autre côté de la rive ». 

- Publicité -

De cette façon, « plusieurs hommes d’affaires et marchants algériens pourront profiter de ce commerce », ajoute-t-il. « Nous n’allons pas importer les marchandises pour l’Algérie, mais pour conquérir d’autres marchés », explique-t-il davantage. 

| Lire aussi : Algérie : Les véhicules exemptés des vignettes automobiles 2021

Un peu plus loin, et pour consolider son fusil d’épaule, Mesdour tient à dresser le portrait géographique de notre pays favorable à ce « commerce ». « La longueur de l’Algérie est de presque 3.000 kilomètres, soit le tiers de celle de l’Afrique. Chose qui signifie que notre pays est le plus proche de ceux qui ne surplombent pas la mer Méditerranée », fait-il remarquer. 

À ce moment-là, l’économiste est entré dans le nœud de sa proposition. « L’Union Européenne  (UE) possède de nombreux véhicules d’occasion de moins de 05 ans et ceux moins de 10 ans également. Plusieurs pays africains veulent s’en procurer », estime-t-il. 

- Publicité -

| Sujet connexe : Automobile en Algérie : L’achat de voitures par facilité bientôt possible

« En Algérie, nous avons des lois qui empêchent l’importation des voitures d’occasion », souligne-t-il en faisant référence au gel de l’article 110 de la loi de Finances 2020. Ce que nous pourrions faire alors, c’est les importer pour les exporter vers l’Afrique. Nous n’allons pas les utiliser à notre profit, mais pour l’Afrique », tient-il à signaler. 

Tout cela passe premièrement par « la création d’un commerce organisé », souligne-t-il.  « L’Afrique a besoin de véhicules et de pièces de rechange. On les importe pour eux. On crée avant tout une zone de libre-échange. Celle-ci devrait avoir lieu dans une région frontalière. Nous citons par exemple Tamanrasset et les nouvelles wilayas », conclut-il.  

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -