AccueilÉconomieImmobilierAPLF 2021 : Les Algériens de l’étranger accéderont-ils au logement LPP ?

APLF 2021 : Les Algériens de l’étranger accéderont-ils au logement LPP ?

Algérie – L’avant-projet de la loi de Finances (APLF 2021) propose de permettre aux Algériens résidant à l’étranger de bénéficier de l’accès au Logement Promotionnel Public (LPP). Cette mesure, dans le cas de sa retenue lors de l’adoption finale du document, ouvrirait la voie de cette formule à nos émigrés.

En effet, l’avant-projet de la loi de Finances (APLF) de l’année 2021 prévoit d’accorder l’accès aux Algériens établis dans différents pays à l’étranger pour bénéficier d’un logement LPP. Ainsi, les membres de la communauté nationale installée à l’extérieur de l’Algérie sont bel et bien susceptibles d’y accéder.

Il y a lieu aussi de proposition d’amendements concernant les conditions. Celles d’admission à la formule en question. Il s’agit donc de remaniements des exigences pour bénéficier du Logement Promotionnel Public. Cela à travers l’avant-projet de loi de finances 2021.

Il est question, dans ce sillage, de l’augmentation du revenu mensuel maximal requis. Celui-ci s’élève à 108.000 dinars algériens à l’heure actuelle. L’APLF suggère de l’élever pour les deux conjoints. Cet amendement se veut un atout pour un maximum de demandeurs. Une manière d’optimiser leurs chances d’acceptation au programme immobilier.

LPP dans l’avant-projet de la loi de Finances 2021 : Nulle distinction entre les résidents et les non-résidents

La proposition de l’APLF 2021 tend alors à permettre au plus grand nombre possible de citoyens de bénéficier de cette formule de logement (LPP). Que ce soient ceux résidant en Algérie ou les ressortissants vivant à l’étranger. Dans un registre connexe, celui d’une autre formule de logement en Algérie, AADL en l’occurrence, on a fait état d’instructions « intransigeantes ».

Ces dernières portent sur la démarche à suivre pour éviter le retard. Il s’agit de celui capable de survenir en matière de réalisation des travaux d’aménagement extérieur. Elles ont été annoncées le 10 octobre dernier. Cela par le directeur général (DG) de l’Agence de l’amélioration et du développement du logement (AADL).

Mohamed Tarek Belaribi est formel. Le retard n’est plus admissible. Il a ainsi instruit ces directeurs régionaux de suivre de près l’avancement des travaux. Le responsable a mis l’accent sur les logements prévus pour la distribution du 1er novembre prochain. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes