« Sac à 100 millions de dinars », Bouchoucha s’exprime sur la polémique

Algérie – L’interprète du rôle de Meriem dans le feuilleton « Yemma », à savoir Maroi Bouchoucha est au cœur d’une nouvelle polémique à cause d’un sac à 100 millions de centimes. Voici les propos de la jeune femme. 

En effet, l’actrice algérienne est de nouveau la cible d’une grosse vague de critiques sur les réseaux sociaux. Cette fois-ci, ça ne concerne pas exactement sa vie sentimentale. C’est plutôt liée à une scène bien précise que l’artiste a jouée dans le feuilleton « Yemma ». En fait, Maroi Bouchoucha qui incarne le rôle de Meriem dans la série qui a connu un franc succès en Algérie, a tourné une scène où elle s’apprêtait à acheter un sac à 100 millions de centimes.

Cet accessoire, était d’après l’insigne gravé dessus, un sac de la marque française « Louis Vuitton ». Celle-ci est notamment connue pour la conception de sacs à main de luxe qui sont pour la plupart, si ce n’est tous, très onéreux. En outre, le prix de la pochette que s’est offerte Meriem dans le feuilleton a interpellé plusieurs internautes. 

Nombreux d’entre eux ont trouvé cette scène peu représentative du quotidien de la majorité des Algériens qui ne pourraient jamais se permettre une telle folie, ou du moins très peu d’entre eux. Cependant, même si la séquence était complètement fictive et ne représentait pas vraiment la réalité, cela n’a pas empêché quelques internautes de fustiger la jeune femme sur la toile.

Maroi sort du silence et s’explique auprès des téléspectateurs 

L’actrice et mannequin algérienne a bien évidemment eu vent de la polémique concernant cette séquence. Cela, vu l’ampleur qu’a prise cette histoire de sac sur les réseaux sociaux. C’est donc à l’issue d’une émission télévisée diffusée, hier 04 avril 2021 sur El Djazairia One que Maroi a décidé de s’expliquer.

Interrogée par l’animatrice du programme Tv sur les raisons de cette polémique ; l’artiste algérienne a saisi l’occasion pour donner son point de vue. Elle a d’abord commencé par rappeler que les acteurs n’avaient pas vraiment de liberté concernant les scènes qu’ils allaient jouer.

Les artistes étaient donc soumis à un scénario bien cadré rédigé par le scénariste. Ce n’était donc pas un choix de la part de Maroi d’avoir joué cette séquence. Elle déclare toutefois que la scène lui paraissait totalement normale. Il y a effectivement des sacs qui coûtent 100 millions, voire plus pour certains, confie l’actrice. 

La locutrice précise encore que dans le feuilleton « Yemma », Meriem est une jeune femme issue d’une famille très riche. Le fait d’acheter un sac à ce prix était donc tout à fait ordinaire. Cela vu le contexte et les moyens de la famille de Meriem, déclare Maroi.

Elle comprend néanmoins que cette scène ait pu en outrer certains. Chaque personne a une situation financière propre à elle et qui ne permet peut-être pas de se procurer un accessoire à ce montant-là, profère Maroi compréhensive.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes