Algérie : Rifka pris d’essoufflement en plein procès de l’affaire Future Gate

Algérie – Numidia Lezoul, Rifka et Stanley ont comparus, une nouvelle fois, devant le le juge de la Cour de Ruisseau d’Alger pour l’affaire d’arnaque des étudiants universitaires, Future Gate. Voici tous les détails à ce sujet dans cette édition du 3 août 2022. 

Le Procureur général près la Cour d’Alger a requis une peine de trois (3) ans de prison ferme. Celle-ci serait assortie d’une amende de 500.000 DA à l’encontre les influenceurs DZ. À savoir, Numidia Lezoul, Rifka et Stanley mêlés dans l’affaire Future Gate en Algérie. Une annonce à laqulle les instagrameurs ne s’attendaient certainement pas et qui les a laissés dans tous leurs états.

Numidia Lezoul, Boudjemline Farouk et Mohamed Aberkane n’avaient sans doute jamais imaginé cette finalité. En devenant d’importants influenceurs sur les réseaux sociaux, il étaient loin de se douter qu’ils feraient un jour l’objet d’une enquête pour escroquerie.

Les créateurs de contenus impliqués dans l’affaire Future Gate ont comparu devant le juge, à cette occasion. Auditionnée, hier, mardi 2 aout 2022, par le juge, l’influenceuse, Numidia Lezoul, s’est écroulée, à l’annonce des peines requises. Rifka lui, était pris d’une crise d’essoufflement en plein procès.

Affaire Future Gate : 10 ans de prison ferme à l’encontre de Oussama Rezagui

En effet, Numidia Lazoul s’est effondrée à l’annonce des peines requises par le Procureur de la République. Numidia Lezoul a été emmenée, par la suite, à l’extérieur de la salle. Et ce, afin de lui apporter les premiers soins. Elle réintégra ensuite la salle pour comparaitre devant le juge après avoir repris ses esprits.

Quant à l’accusé principal dans cette affaire, le propriétaire de l’entreprise fictive, Oussama Rezagui en l’occurrence, il a été requis, une peine de dix (10) ans de prison ferme. Assortie d’une amende d’un (01) million de DA. Il sied de rappeler que pour une vidéo de quelques secondes de placement de produit, ces créateurs de contenu payent le prix de leur liberté.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes