Numidia Lezoul, Rifka et Stanley en prison : voici l’essentiel du procès

People – Les influenceurs impliqués dans l’affaire « Futur Gate », à savoir Numidia Lezoul, Rifka et Stanley, ont comparu, une nouvelle fois, devant le tribunal chargé de leur affaire. Nous vous dévoilerons plus de détails à ce sujet dans la suite de ce numéro du 3 août 2022. 

Hier 2 août, à l’issue du procès en appel dans cette affaire « Future Gate », le procureur de la République auprès de la Cour d’Alger a requis l’aggravation des peines. Numidia Lezoul, Stanley et Rifka étaient déjà condamnés à une année de prison ferme. Tandis que, Oussama Rezaki, le patron de l’agence fictive, purgeait une peine de huit (8) ans. 

Effectivement, le mois de juin dernier, le tribunal correctionnel de Dar El Beïda a requis un (1) de prison ferme et une amende de 100.000 dinars algériens. Cela à l’encontre de chacun des créateurs de contenu impliqués dans cette affaire d’escroquerie. Au total, ce sont 75 étudiants algériens qui ont été victimes de ladite société fictive. Cette dernière leur a fait vendre le rêve de poursuivre des études à l’étranger. Soit en Ukraine et en Turquie.  

En revanche, pour ce qui est du propriétaire de la société en question ; celui-ci a été également interdit d’exercer une fonction en relation avec le chef d’inculpation pendant cinq (5) ans. Pour rappel, les accusés, ainsi que d’autres parties, sont poursuivis pour escroquerie, blanchiment d’argent. Mais aussi pour violation de la réglementation régissant le mouvement des capitaux. 

Future Gate : peines aggravées pour les influenceurs !

Par ailleurs, ces stars des réseaux sociaux en Algérie ont entamé une nouvelle procédure judiciaire. Et ce, pour faire recours à la procédure d’appel pour la contestation du dernier jugement. Celui pris par le tribunal correctionnel de Dar El Beïda à leur encontre. Ainsi Stanley, Rifka et Numidia Lezoul ont comparu, mardi dernier, devant la Cour d’Alger. 

Selon les informations rapportées par le quotidien arabophone Ennahar, le procureur de la République auprès de la Cour d’Alger a requis l’aggravation des peines. Celle des influenceurs impliqués dans l’affaire. Ainsi que celle du patron de l’agence, Future Gate. Les nouveaux réquisitoires allant de trois (3) ans jusqu’à dix (10) ans de prison ferme contre les quatorze (14) accusés.

Dans le détail, le représentant du parquet a requis trois (3) ans de prison ferme et une amende de 500.000 DA contre Numidia Lezoul, Stanley et Rifka. Le procureur a également requis dix (10) ans de prison ferme et une amende d’un (1) million de dinars algériens pour le patron de l’agence fictive.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes