AccueilActualitéAlgérieAlgérie : une nouvelle grippe (influenza) résulte de la fluctuation de la...

Algérie : une nouvelle grippe (influenza) résulte de la fluctuation de la météo

Algérie – Notre pays n’a jamais connu un mois de mai aussi déréglé. Fluctuations météorologiques continues, tempêtes de sable et changement constant dans les températures en l’espace d’une journée. Suite à l’instabilité de la météo, des symptômes d’une nouvelle grippe (influenza) se manifestent chez la population en Algérie. Cela survient à un moment où le coronavirus demeure au centre de l’attention. 

Nez qui coule, fatigue, maux de tête, mal de gorge… Ces symptômes peuvent être récurrents lors des changements de saison. La faute aux températures ? C’est en tout cas les signes étranges de la grippe laissés par ce changement de la météo en Algérie. D’un coup, il fait chaud, on se met en tenue légère, d’un autre, il fait froid au point de remettre ses vêtements d’hiver.  

L’Algérien ne sait plus trop quoi mettre au risque, ou d’étouffer de la chaleur qui fait dehors ou dans le cas contraire de prendre un coup froid. C’est ainsi, d’ailleurs, que des symptômes grippaux commencent à apparaitre. Et cela se produit en période de pandémie, juste quand les gens appréhendaient d’attraper le coronavirus.

Les dégâts occasionnés par ces fluctuations climatiques ont eu, en effet, des conséquences néfastes sur le quotidien des Algériens. C’est selon le constat posé par le professeur en pneumologie, Salim Nafti, dans des déclarations à Echorouk, parues hier, le spécialiste, indique qu’il s’agit, effectivement, de symptômes de « grippe saisonnière ». Cependant, celle-ci aurait pris normalement fin mars dernier ! 

Météo en Algérie : les recommandations des experts 

Il souligne, par ailleurs, qu’il est nécessaire de faire attention et de rester vigilant. Ainsi, il estime qu’il est plus prudent de rester chez soi et ne pas s’aventurer dehors ces jours-ci. Afin de ne pas exposer ses poumons à des infections, des allergies pseudo-grippales et surtout pour ne pas affaiblir son système immunitaire. 

Outre, ces recommandations, l’ancien chef de service de pneumologie au CHU de Mustapha Bacha à Alger, appelle encore et toujours au respect des mesures préventives contre le coronavirus. Il rappelle que le virus est toujours parmi nous et qu’il ne faut guère baisser la garde. 

D’un autre côté, un deuxième spécialiste s’est penché sur le sujet. Le docteur Abad Abdelhamid qui rejoint l’avis de son confrère. Il met lui aussi en garde contre la baignade durant cette période et avec ces changements constants du climat. Il explique qu’en s’exposant, cela pourrait faciliter la contagion de la Covid-19.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes