26.9 C
Alger
26.9 C
Alger
jeudi, 18 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : Le marché des voitures d’occasion de Tidjelabine rouvre

Algérie : Le marché des voitures d’occasion de Tidjelabine rouvre

Publié le

- Publicité -

Algérie – Après plusieurs mois de suspension en raison de la crise sanitaire, le marché hebdomadaire des voitures d’occasion de Tidjelabine rouvre ses portes au grand public. 

Bonne nouvelle pour les personnes qui souhaitent vendre ou bien s’acquérir un véhicule. Le plus grand marché des voitures d’occasion en Algérie, Tidjelabine en l’occurrence, fait son grand retour, après une absence de longue durée. C’est en effet ce qu’a rapporté le quotidien arabophone Ech-Chaâb dans son édition du 26 février 2021. 

Pourtant, on s’en rappelle, le président de l’APC relevant de la wilaya de Boumerdès avait annoncé, le 18 février, un report lointain de l’ouverture dudit carrefour du véhicule de seconde main. Il a révélé que cette décision était due à un manque de préparation. Selon lui, les moyens de soutien pour la bonne gestion du marché restent encore insuffisants pour assurer la reprise intégrale de l’activité. 

- Publicité -

| Lire aussi : Marché des voitures en Algérie : Les vendeurs utilisent ces nouvelles expressions

En dépit de ces circonstances défavorables, le maire de ladite ville a désapprouvé l’idée de l’ajournement de la réouverture. Il a accordé le feu vert sous réserve de toute instruction du gouvernement. Cela pour redonner vie au secteur de l’automobile. Les transactions hebdomadaires de voitures d’occasion peuvent à présent s’effectuer entre particuliers.

Ainsi, les opérations d’achat et de vente sur le marché hebdomadaire de Tidjelabine se feront sur une base bimensuelle. Autrement dit, le carrefour de Boumerdès sera accessible aux vendeurs et acheteurs de voitures, une fois toutes les deux semaines.

À noter que le marché avait suscité une grande controverse quant à sa gestion, il y a plus d’un an. L’APC de Tidjelabine avait d’ailleurs décidé de suspendre son activité. La faible capacité financière fut la principale raison qui a conduit les responsables à mettre en pause ce marché hebdomadaire.   

- Publicité -

| Sujet connexe : Automobile en Algérie : Hausse des prix des voitures et des interrogations

En effet, malgré les efforts accomplis, la commission compétente n’a pas pu atteindre le prix cible fixé à 16,8 de centimes, en 2019. « Le marché hebdomadaire de Tidjelabine a connu un passage à vide. Celui-ci a perduré pendant quinze (15) mois ». C’est en effet ce qu’a révélé une source auprès du média arabophone susmentionné. 

Cette source a évoqué une période de transactions entre l’expiration du bail précédent et des stratégies absurdes qui avaient été mises en place. Cela tandis que le marché hebdomadaire bénéficiait des parts allant de 250 millions à 300 millions de centimes par semaine. « 300 millions de centimes dont aurait pu profiter la trésorerie municipale », rédige quotidien Ech-Chaâb.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -