16.9 C
Alger
16.9 C
Alger
lundi, 17 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAutomobile en Algérie : Hausse des prix des voitures et des interrogations

Automobile en Algérie : Hausse des prix des voitures et des interrogations

Publié le

- Publicité -

Algérie – Sur le marché automobile algérien, les prix des voitures d’occasion connaissent une hausse vertigineuse laissant planer de nombreuses interrogations sur les raisons derrière cette situation.   

Le 14 février dernier, le gouvernement algérien avait autorisé les marchés hebdomadaires des véhicules des quatre coins du pays à reprendre leurs activités et rouvrir leurs portes aux acheteurs bimensuellement. Comme l’avaient prédit plusieurs observateurs au cours des semaines passées, les prix des voitures d’occasion se sont rapidement envolés sur le marché automobile en Algérie juste après sa réouverture. 

Pour en savoir plus sur cette situation, le journal d’El Bilad est allé sur les lieux ce jeudi 25 février 2021. Le reportage du média s’est intéressé plus particulièrement au marché des véhicules d’occasion de la wilaya de Blida. À la simple vue d’œil, il apparaît clairement que le marché est densément peuplé.

- Publicité -

| Lire aussi : Vignettes automobiles 2021 en Algérie : Voici les voitures non-concernées

Les acheteurs souhaitant se doter d’une voiture sont nombreux là-bas. Ils n’ont donc pas tardé à affluer sur le marché dès sa réouverture. Les voitures de seconde main restent, quant à elles, alignées l’une devant l’autre dans l’attente d’un client. Il ne fait aucun doute que la demande soit forte, malgré le grand risque de contamination.

À en juger les premières scènes, tout se passe à merveille. Cependant, la réalité est toute autre. C’est ce que confirment des vendeurs et des acheteurs présents sur le marché de Blida. En effet, lorsque le média arabophone s’est rapproché d’un vendeur, celui-ci a tenu à indiquer, en préambule, que le marché regorge d’acheteurs comme c’est déjà visible. 

| Sujet connexe : Importation de voitures en Algérie : Le porte-parole du gouvernement précise

Par ailleurs, il affirme que la demande dépasse de loin l’offre. Les voitures d’occasion « se font rares à l’heure actuelle », estime-t-il. Sur un ton frustré, un acheteur ayant l’air fatigué après avoir fait le tour de tout le marché afin de trouver une voiture qui convient son porte-monnaie, s’est également exprimé sur le sujet. 

- Publicité -

En toute franchise, il a indiqué que les prix des voitures sont très chers et ne sont guère abordables pour plusieurs citoyens. « Une i10 2006 se vend à 210 millions de dinars ! », se désole-t-il. Un autre citoyen n’en pense pas autrement. « Les prix des voitures sont exorbitants », dit-il.

Ce dernier n’a fait que confirmer la vision des choses de l’autre acheteur et plein d’autres encore présents sur les lieux. En définitive, les citoyens ayant traversé des kilomètres pour s’acheter un véhicule ont visiblement affiché leur mécontentement envers la flambée des prix dans le marché. Celle-ci continue donc d’accumuler des points d’exclamation de la part de nombreux Algériens. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -