AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : la date de reprise de l'usine Renault révélée par le...

Algérie : la date de reprise de l’usine Renault révélée par le wali d’Oran

Algérie – L’usine d’automobile Renault d’Oran reprendra son activité très prochainement et la date est enfin dévoilée ! L’équipe de Dzair Daily a le plaisir de vous apporter tous les détails importants à ce sujet. 

L’usine au losange se voit reprendre son activité très prochainement. En effet, le wali d’Oran, Said Sayoud, a levé le voile quant à la date de la reprise d’activité de l’usine Renault Algérie. D’après le responsable, l’usine reprendra la production au cours de ce mois de novembre. Il s’agit des informations dont a fait état le quotidien arabophone El Djoumhouria.

D’autre part, le premier véhicule de l’enseigne italienne Fiat verra sa sortie de l’usine fin de l’année prochaine. Plus précisément, le 1 novembre 2023. C’est-à-dire, après la conclusion des travaux de l’usine s’étendant sur une superficie de 120 hectares, à Tafraoui. Au cours de son discours, Sayoud a souligné que le projet de construction de l’usine dédié à Fiat est d’ores et déjà lancé.

Dans le cadre de la facilitation du lancement, le responsable a réitéré la mise en place de toutes les mesures nécessaires ad hoc. Notamment l’alimentation de l’usine en eau, en électricité et en gaz. Mais aussi l’instauration d’un raccordement au réseau d’assainissement. Dans sa déclaration, Sayoud a dévoilé du nouveau quant au groupe Stellantis.

Stellantis sur le marché automobile algérien ? 

Le groupe italien Stellantis prévoit le lancement du premier véhicule à la fin de l’année 2023. À l’issue des négociations entre les deux parties, il a été convenu de construire la première voiture sur le marché algérien. Et ce, dès le 1 novembre de l’année prochaine. C’est ce qu’a révélé Sayoud lors de ce Forum, selon ledit média. Il s’est d’ailleurs expliqué davantage à ce sujet.

Dans le détail, le même intervenant a déclaré que l’enseigne italienne entame son activité de commercialisation avec deux types de ses voitures. Sachant que d’autres types seront construits prochainement. Du reste, Sayoud a mentionné que l’Algérie possède toutes les qualifications qui en font un pôle industriel dans ce domaine. Entre autres, le marché, la position géographique, une main-d’œuvre qualifiée, une énergie à des prix compétitifs et autres.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes