AccueilÉconomieAutomobileAutomobile : Renault Algérie en attente du cahier des charges

Automobile : Renault Algérie en attente du cahier des charges

Automobile – En attendant la publication du cahier des charges, l’usine de Renault Algérie met en place tous les préparatifs nécessaires lui permettant de relancer son activité. Dzair Daily vous expose plus de détails à ce sujet dans cet article du 8 novembre 2022.

En prévision de l’annonce du cahier des charges tant attendu, le constructeur automobile français, Renault en l’occurrence, se tient bien prêt pour reprendre la production de voitures en Algérie. Cette usine tend en effet à profiter des multiples coups de pouce qui viennent redonner un nouveau souffle au secteur automobile Dz pour relancer ainsi son activité sur le sol algérien.

Après une longue attente, le gouvernement algérien a fini par entreprendre de grands pas susceptibles de mettre un terme à la crise automobile aiguë que vit le pays. Entre autres, le président de la République s’est prononcé quant à l’ouverture de l’importation des voitures pour les propriétaires d’usine.

Notons que la décision du président Tebboune consiste, en outre, à libérer les kits SKD bloqués dans les ports du pays depuis un certain temps maintenant. Cette bonne nouvelle a ainsi incité les dirigeants de l’usine algérienne Renault à remuer ciel et terre pour tirer profit de cet avantage à tout prix.

Plan de Renault Algérie pour une reprise d’activité en force

En effet, Renault Algérie table sur des cartes gagnantes pour remettre son activité sur les rails. À ce propos, les données d’El Khabar soulignent que le constructeur français compte s’appuyer sur son partenaire Madar sur le plan financier pour couvrir la production de carcasses automobiles en fer. Cela, en utilisant des bobines de fer conçues au niveau du complexe sidérurgique Tosyali.

Par ailleurs, il sied de noter que l’usine algéro-française compte de nombreux avantages. Elle prévoit d’ailleurs de les déployer au vu de garantir la réussite de sa collaboration avec le groupe Madar. Renault Algérie détient notamment une véritable main d’œuvre qualifiée.

Celle-ci s’est formée au niveau de l’usine au fil des années. Elle est donc considérée comme un énorme plus qui sera sollicitée aussitôt le lancement de l’usine. De plus, les dirigeants de Renault Algérie Production (RAP) planifient la création d’ateliers pour instaurer une unité de soudure et de peinture au sein de l’usine située à Oued Tlelat.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes