22.9 C
Alger
22.9 C
Alger
mercredi, 19 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : Aït Ali annonce un projet de bus électriques autofinancé

Algérie : Aït Ali annonce un projet de bus électriques autofinancé

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le ministre de l’Industrie a annoncé, lors du forum El Hiwar, un projet de bus électriques autofinancé par un investisseur étranger en Algérie.

Intervenant ce samedi 13 février dans le forum El Hiwar, le ministre de l’Industrie, Ferhat Ait Ali Braham a révélé qu’un investisseur étranger a récemment proposé à son département « la production de bus électriques en Algérie ». Le projet est « autofinancé » sans prêts, a précise le ministre.

« Il y a des investissements sérieux qui se sont proposés à notre département. Un investisseur étranger sérieux a proposé de lancer un grand projet autofinancé, dans le respect du cahier des charges, visant à produire des bus électriques en Algérie. »

- Publicité -

| Sujet connexe : Automobile : Voici le prix des voitures électriques en Algérie

Toujours lors du même Forum, le ministre de l’Industrie Farhat Ait Ali a par ailleurs expliqué qu’il y avait des rêves « destructeurs » pour l’économie nationale. Il a appelé dans ce sillage à la compréhension du contexte difficile que travers le pays.

S’agissant du « rêve » d’acquérir et de posséder des voitures en Algérie, le ministre a souligné que ce dernier est possible et exauçable. « Le rêve de posséder des voitures peut se réaliser en une demi-heure, en allant au marché de Tidjelabine [marché de voitures d’occasion, ndlr] », a déclaré Ait Ali.

| Lire aussi : Le “rêve” d’acquérir des voitures en Algérie est exauçable, selon Aït Ali

Le ministre poursuit, en révélant qu’au plus, il y a entre 200.000 et 300.000 personnes qui souhaitent acquérir des voitures neuves en Algérie. Selon lui, cette catégorie ne représente pas les 45 millions d’Algériens « qui ont des rêves plus concrets », évoquant notamment les citoyens des zones d’ombre [l’Algérie profonde].

- Publicité -

Par ailleurs, le ministre de l’Industrie, Ferhat Aït Ali Braham a estimé que la priorité dans l’importation des véhicules devrait être pour les véhicules utilitaires, et non pas pour les voitures de tourisme, le but étant de soutenir la relance économique dans le pays.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -