Automobile : Voici le prix des voitures électriques en Algérie

Algérie – Le ministre de la Transition énergétique, Chems Eddine Chitour, a révélé que l’Algérie devrait doter le marché automobile par des voitures électriques tout en dévoilant le prix de ces dernières. 

Alors que le sujet a été évoqué à maintes reprises au cours des derniers mois, le ministre de la Transition énergétique revient une nouvelle fois affirmer que l’Algérie devrait faire son entrée à l’ère de la voiture électrique très prochainement. En effet, Chems Eddine Chitour a fait savoir que l’Algérie devrait introduire les voitures électriques sur son marché automobile et il a, au passage, levé le voile sur leur présumé prix. 

D’après ce qu’a indiqué le média arabophone, Echorouk, dans un article paru ce mercredi 10 février, Chitour s’est exprimé sur le sujet. Cela, après avoir tenu une réunion ce mardi 09 février avec le ministre de la Poste, Brahim Boumzar en l’occurrence. En préambule, le ministre a indiqué que plusieurs citoyens ne sont pas prêts à accepter la transition vers l’électrique. 

Chitour a donc tenu à convaincre ceux qui ne voient pas les choses sous le même angle de vue que lui. Il a, de ce fait, mis en exergue l’utilité de cette initiative. Selon lui, l’introduction des voitures électriques dans nos rues permettrait au pays de lutter contre sa dépendance aux hydrocarbures. 

Dans le même ordre d’idées, le ministre a révélé qu’il est plus économique de rouler avec une voiture électrique. Dans le détail, il a fait savoir que l’électricité coûte cinq (05) fois moins cher que l’essence. 

Algérie : Voici le prix des voitures électriques

Le ministre de l’Énergie a également évoqué le prix des voitures électriques. En effet, selon ses dires, une voiture électrique devrait coûter 10.000 euros. Cette somme équivaut à 160 millions de centimes dans le cours de change officiel. Tandis qu’au marché noir, le prix de la voiture pourrait atteindre les 200 millions de centimes. 

Par ailleurs, le ministre a souligné que le pays se prépare d’ores et déjà à accueillir les voitures électriques. Selon lui, le pays a importé des bornes de recharge électriques. Celles-ci devraient être installées bientôt au niveau des stations d’essence de l’entreprise pétrolière algérienne, Naftal. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes