Société

Aïd El Adha 2020 en Algérie : Absence des clients malgré la baisse des prix

1
algérie aïd adha 2020
S'abonner :

Algérie – L’Aïd El Adha pour l’année 2020 est proche et les prix au marché aux bestiaux dissuadent beaucoup. On évoque en ce moment de baisse des prix pour abondance de l’offre. Apparemment et si l’on croit un nombre de médias algériens, ces « baisses » ne donnent pas de résultats.

Au marché hebdomadaire à Larbaa dans la wilaya de Blida, tout le monde est soumis à une opération de désinfection avant d’entrer sur place. Les agents de sécurité effectuent aussi un contrôle à l’entrée. C’est pour s’assurer que les tous arrivants portent un masque de protection. Le mouton de l’Aïd El Adha s’affiche par ailleurs à des prix qui n’enthousiasment pas trop les acheteurs en Algérie en cette année 2020.

En se baladant à l’intérieur, le citoyen se perd entre les grandes quantités de bétail; rapporte en effet la chaîne de télévision El Bilad. Entre le prix de l’éleveur et le pouvoir d’achat; le même citoyen s’efforce de se garantir  un mouton de l’Aïd avant l’intrusion des courtiers.  

« Les prix sont bons », juge en revanche un éleveur au micro de la chaîne. « Y en a de 44.000 DA à 60.000 », indique-t-il en outre. « Les gens disent que les prix sont très élevés », lâche un autre également. « Mais après trois mois d’élevage, ce n’est pas facile »; tente-t-il d’expliquer. « La vente est au point mort », déclare un éleveur.

« Le marché tourne au ralenti », se désole-t-il. « Le client ne s’est encore pas pointé. Les animaux sont à des prix exorbitants, et le fourrage coûte cher ». Par exemple il y a ce mouton. Il dépasse les 60.000 DA. Il pèse plus de 50 kg ». Et d’ajouter : « Si on fait le calcul avec un prix d’un kilo de viande à 1200 dinars uniquement, le compte est bon ».   

Prix du mouton de l’Aïd El Adha en Algérie : C’est tout le monde qui se plaint (éleveur et client)

Au bétail, certains préfèrent l’option alternative que représente l’achat collectif d’une vache ou d’un bœuf, (bovin). Les musulmans ont le droit de s’associer entre voisins; proches ou simplement amis pour effectuer leur de voir religieux en groupe.

En Algérie, c’est la solution que beaucoup adoptent donc pour économiser. « Celle-ci je l’égorgerai le jour de l’Aïd », raconte un client en montrant une vache à la caméra. « Nous sommes 4 personnes à s’associer à cela ».

Entre ceci et cela, il y a lieu alors de « plaintes » des deux côtés, affirme El Bilad. On parle ici de l’éleveur d’une part et du client de l’autre. L’évolution dans les prochains nous apprendra davantage. Les fidèles auront-ils l’accès à l’application du rituel religieux; cher au cœur de beaucoup de familles algériennes.

France : Ouverture des frontières aux étudiants Algériens à partir de cette date

Article précédent

Algérie : Vers un re-confinement dans certaines wilayas ?

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. Il faudra décider , une bonne fois pour toute, d’annuler le sacrifice du mouton durant l’Aid Al Adha 2020. Fermer tous les marchés à bestiaux où aucune mesure de distanciation n’est applicable. Lors du marchandage , lors du paiement et lors de la livraison du mouton le virus peut passer d’une personne à une autre très facilement . Les prières dans les mosquées , tarawih ont été bien annulées , alors pourquoi pas ce sacrifice qui n’est pas obligatoire dans l’Islam.

Comments are closed.