Coronavirus : « Les Algériens doivent être disciplinés », selon un médecin

Algérie – Les professionnels de la santé insistent sur la prise de conscience des Algériens face Coronavirus et au risque d’épidémie nationale qui se profile.

Le président de l’ordre des médecins Bekkat Berkani, a répondu présent à l’invitation du média arabophone El Hiwar, où il s’est exprimé sur le contexte sanitaire que vit le pays actuellement. Jusqu’à présent, l’Algérie n’a pas franchi la barre du danger, a indiqué l’intervenant.

Le nombre de cas confirmés et le nombre de décès est minime par rapport aux statistiques des autres pays, toutefois, l’état de vigilance extrême a quant à lui été atteint, a signalé le médecin. Selon lui, le virus mortel a été importé depuis l’étranger par les ressortissants Algériens et précisément depuis l’Europe, estimant que ces voyageurs sont probablement porteurs du virus contagieux dont les symptômes n’apparaissent qu’au plus tard après 24 jours d’infection.

Le docteur a d’ailleurs invité tout citoyen à s’initier par prévention à sa protection individuelle et à celle de son entourage en respectant les consignes émises par les autorités concernées. « L’heure est grave, nous sommes tous responsables et le danger nous concerne tous. », a averti l’intervenant en poursuivant que les quelques moyens dont dispose le secteur sanitaire Algérien n’assurent pas une véritable lutte contre l’épidémie car même les pays développés souffrent, a rappelé le docteur.

Union, discipline et prise de conscience

Au sujet du Hirak, Dr. Bekkat a expliqué que les manifestations pacifiques pourront être reprises une fois le risque de contamination disparu. Quant à la prière du vendredi, il donna l’exemple de plusieurs pays arabo-musulmans qui en plus de l’avoir annulé ont également suspendu les cinq prières de la journée à la mosquée. L’intervenant a également expliqué, dans ce sens, que tout rassemblement en soi, est un nid qui renforce la propagation dudit virus, car la foule favorise la transmission de la contagion.

« Le gouvernement a pris le train en marche », c’est sur ces paroles que le président de l’ordre des médecins a insinué que deux mois ne suffisaient pas au nouvel exécutif d’être bien préparé à une telle crise sanitaire. Bekkat a informé que l’ordre des médecins qu’il préside, a proposé l’établissement d’une agence de veille sanitaire, qui contribuera à accompagner le risque de n’importe quel virus et d’instruire certains dispositifs tel que la bonne manière de procéder à la mise en quarantaine. 

« La réaction doit être collective entre le gouvernement, le peuple et tous le corps médical, praticiens et experts », a estimé l’orateur qui a regretté le retard à fermer les frontières à certains pays tel que l’Italie, quant à la réduction des vols avec la France, cela reste délicat car la communauté Algérienne résidant la-bas est assez importante, stoppé l’échange aérien brusquement était susceptible de créer de la confusion auprès de l’opinion publique, a-t-il avisé.

Le but de cette réduction est de contrôler la santé de ceux qui franchissent les frontières algériennes, et là, le responsable a pointé du doigt cette initiative qui ne concerne jusqu’à présent qu’Air Algérie car Air France et sa filiale Transavia ainsi que Tassili Airlines continuent de parcourir le ciel national. Le docteur a par ailleurs salué toutes les initiatives prises jusqu’à présent en précisant que « cette pandémie n’épargnera personne dans le monde. Il faut que les Algériens comprennent qu’ils doivent être disciplinés, conscients et unis ».

https://www.facebook.com/DzElhiwar/videos/219258432609411/?v=219258432609411

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes